Sebastian Coe et Gianni Infantino encore écartés du CIO

20/07/18 à 16:24 - Mise à jour à 16:25

Source: Belga

Sebastian Coe (IAAF) et Gianni Infantino (FIFA) ne vont toujours pas intégrer prochainement le Comité International Olympique (CIO). Ils ne figurent pas dans la liste des neuf candidats retenus par le comité exécutif du CIO.

Sebastian Coe et Gianni Infantino encore écartés du CIO

Sebastian Coe et Gianni Infantino encore écartés du CIO. © ISOPIX

Les présidents de la fédération internationale d'athlétisme (IAAF), l'Anglais Sebastian Coe, et de football (FIFA), le Suisse Gianni Infantino, ne vont toujours pas intégrer prochainement le Comité International Olympique (CIO). Ils ne figurent pas dans la liste des neuf candidats retenus par le comité exécutif du CIO, révélée vendredi à Lausanne par son président l'Allemand Thomas Bach. L'Assemblée générale du CIO choisira parmi eux les futurs membres de l'instance Olympique internationale lors de sa 133e Session qui se tiendra à Buenos Aires du 3 au 5 octobre.

Déjà en 2016, les patrons de l'athlétisme et du football mondial n'avaient pas trouvé grâce. A l'époque IAAF et FIFA étaient secouées par des scandales de corruption. Ils impliquaient notamment les deux anciens présidents Joseph Blatter (FIFA) et Lamine Diack (IAAF). Tous deux étaient membres du CIO avant de devoir quitter leur siège.

"Nous avons cette situation où tous deux doivent se faire réélire l'an prochain" a expliqué, cette fois, Thomas Bach. "Le CIO ne veut pas donner l'impression de vouloir s'immiscer dans ce processus électoral."

Les neuf candidats proposés sont : Andrew Parsons, président du Comité International paralympique (IPC); Morinari Watanabe, le président de la fédération internationale de gymnastique (FIG); Giovanni Malago, Daina Gudzineviciute, Camilo Perez López Moreira, William Blick et Prince Jigyel Ugyen Wangchuck, respectivement président(e)s des comités olympiques italien, lituanien, paraguayen, ougandais et du Bhoutan; Samira Asghari, avocate des droits de l'homme en Afghanistan; et Félicité Rwemarika, vice-présidente du comité olympique rwandais.

Nos partenaires