Les 24 Heures de Spa-Francorchamps s'annoncent plus indécises que jamais !

24/07/18 à 11:20 - Mise à jour à 11:19

Source: Belga

Avec soixante-trois voitures engagées, treize constructeurs représentés et plus de deux cents pilotes au départ, la septantième édition des 24 Heures de Spa-Francorchamps, qui aura lieu ce week-end (28-29 juillet), s'annonce à nouveau très disputée.

Les 24 Heures de Spa-Francorchamps s'annoncent plus indécises que jamais !

Les 24 heures de Spa Francorchamps (2016). © ISOPIX

Depuis le passage aux GT3 en 2011, le succès des 24 Heures de Spa-Francorchamps ne se dément pas. L'épreuve phare de la Blancpain Endurance Cup continue d'attirer les plus prestigieux constructeurs et cette édition de déroge pas à la règle.

Audi, Mercedes, Porsche, Ferrari, Aston Martin, BMW, Lamborghini, Bentley, Nissan, McLaren ou encore Lexus peuvent en effet prétendre à la victoire finale !

Sur les soixante-trois équipages engagés, une bonne vingtaine semblent capables de s'imposer et ainsi succéder au trio Haase/Gounon/Winkelhock (All-Fra-All), vainqueur l'an dernier sur une Audi R8 de l'équipe française Saintéloc.

L'édition 2017 avait d'ailleurs été très indécise, six voitures terminant la course dans le tour du leader. Du jamais vu !

Et tout semble indiquer que le scénario pourrait se répéter au vu du plateau annoncé. Outre les références du GT, il faut aussi préciser la présence d'anciens pilotes de F1, dont Rubens Barrichello qui fera ses débuts aux 24 Heures, de DTM et des vainqueurs des 24 Heures du Mans.

Deux séances d'essais libres auront lieu dans la journée de jeudi.

Les qualifications se tiendront en début de soirée, juste avant la séance d'essais nocturne.

Les vingt équipages les plus rapides en qualifications reprendront la piste le vendredi soir pour disputer la Super Pole.

Le départ des 24 Heures sera donné samedi sur le coup de 16h30.

Les Belges prêts à jouer un rôle aux 24 Heures de Spa-Francorchamps !

Seize de nos compatriotes participeront aux 24 Heures de Spa-Francorchamps ce week-end. Et bon nombre d'entre eux peuvent prétendre à la plus haute marche du podium. Même s'ils ne sont plus aussi présents qu'il y a quelques années, les pilotes belges font toujours partie des valeurs sûres des 24 Heures de Spa-Francorchamps.

Cette année encore, bon nombre d'entre eux font ainsi partie des favoris. Notamment le dernier vainqueur belge en date, Maxime Martin. Victorieux en 2016 avec BMW, il est passé chez Aston Martin cet hiver. Souvent bien placé, Maxime Soulet espère accrocher sa première victoire avec Bentley. Un espoir partagé par les deux pilotes officiels Audi Dries Vanthoor et Frédéric Vervisch. Enfin, Laurens Vanthoor, le grand frère de Dries, espère bien permettre à Porsche d'accrocher son premier succès dans nos Ardennes depuis 2010.

À noter également la présence du local Bertrand Baguette, qui se chargera du baptême du feu de la Honda NSX GT3 aux 24 Heures et pourrait jouer un rôle en Pro-Am si la fiabilité est au rendez-vous. Une catégorie où Louis Machiels (Ferrari) fait figure clairement parmi les favoris. On y retrouvera aussi le seul équipage 100% belge composé de Tim Verbergt, Koen Wauters, Sam Dejonghe et Nicolas Van Dierendonck, sur l'Aston Martin du Brussels Racing.

Pour terminer, Bernard Delhez (Lamborghini) et Christian Kelders (Audi) seront de la partie en Am Cup. Sarah Bovy (Lamborghini) fait son retour dans le Groupe National. Une catégorie où Pierre-Yves Pâque et Grégory Paisse (Porsche) tenteront de renouveler leur succès de 2017.

Nos partenaires