" MOI, DIRECTEUR DU MEETING ? ÇA FAIT BIZARRE. "

29/08/17 à 21:00 - Mise à jour à 30/08/17 à 13:19

Gamin, Cédric Van Branteghem (38 ans) applaudissait les stars du Van Damme. En 2003, il y battait le record de Belgique du 400 mètres et ce vendredi, il dirigera pour la première fois le plus grand meeting d'athlétisme au monde. " Ce n'est qu'à ce moment-là que je réaliserai vraiment ", dit-il.

20 avril 2015. Wilfried Meert, figure de proue du Mémorial, lit dans De Tijd que l'entreprise IT Cegeka va reprendre la firme de softwares Edan Business Solutions que Cédric Van Branteghem exploite avec son père. Directement, Meert empoigne son téléphone et appelle l'ex-athlète qu'il a amené à l'affiche des plus grands meetings au cours de sa carrière. Ce coup de fil va changer la vie de Van Branteghem. " J'étais en train d'amener mes enfants à l'école ", se souvient-il. " Quand j'ai vu le numéro de Wilfried s'afficher, et alors qu'on ne s'était pratiquement pas parlé depuis quelques années, j'ai compris pourquoi il m'appelait. Il me proposait de commencer à travailler pour Golazo (l'agence de marketing sportif qui organise le Mémorial, ndlr) avant de lui succéder au poste de directeur du meeting quelques années plus tard. On s'est alors rencontrés en compagnie de Bob Verbeeck (CEO de Golazo, ndlr) et je n'ai pas hésité une seconde. "
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Sport/Footmagazine bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Sportfootmagazine.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires