Le cyclo-cross, une affaire belgo-néerlandaise

05/12/17 à 21:00 - Mise à jour à 11:56
Du Sport/Foot Magazine du 06/12/17

Les tentatives d'internationaliser le cyclo-cross semblent vaines. Plus que jamais, Belges et Néerlandais ont la mainmise sur la discipline, comme en korfbal. Une analyse.

Il fut un temps, dans le courant des années '90, où les crossmen belges n'étaient que des figurants sur la scène internationale. La Belgique a touché le fond en 1995-1996, quand les coureurs étrangers ont raflé 15 des 18 manches de la Coupe du Monde et du Superprestige plus le Mondial (le Trophée Gazet van Antwerpen, devenu DVV, n'existait pas encore). Erwin Vervecken, avec un succès à Gieten en SP, et Paul Herijgers, lauréat à Loenhout et à Pontchâteau, en Coupe du Monde, étaient nos seules éclaircies. Pire même : sur les 54 places de podium, seules quatre étaient revenues à des Belges. Les 50 autres podiums se répartissaient entre dix étrangers issus de cinq nations différentes.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Sport/Foot Magazine bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Sportfootmagazine.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires