LA POUDRE AUX YEUX

28/11/17 à 21:00 - Mise à jour à 14:06
Du Sport/Footmagazine du 29/11/17

Au Stade Roi Baudouin, face aux Diables, Rafael Marquez a brillé par son absence. Début août, le capitaine historique de la sélection mexicaine est effectivement apparu sur une liste noire établie par Washington, au beau milieu de barons de la drogue et de fins stratèges du blanchiment d'argent.

Trémolos dans la voix, yeux minés. Il parle du " plus grand défi de sa carrière ", du " match le plus difficile de sa vie ". Rafael Marquez tient le micro timidement, avec les filets d'un terrain d'entraînement de l'Atlas de Guadalajara pour seul décor et compagnie. Habituellement sûr de lui et éloquent, l'icône nationale sait que sa légende peut se briser à mesure que les mots quittent son palais. On est le 9 août et la justice américaine, par le biais de l'Office of Foreign Assets Control (OFAC), vient de sortir sa liste " Clinton ", véritable liste noire sur laquelle figurent 22 personnalités et 42 sociétés mexicaines, dans les domaines du sport, de l'hôtellerie, de la santé et du tourisme.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Sport/Footmagazine bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Sportfootmagazine.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires