" Je ne me vois pas changer de club à 5 mois du Mondial "

02/01/18 à 21:00 - Mise à jour à 11:53
Du Sport/Footmagazine du 03/01/18

Taulier d'une génération de Diables qui abattra peut-être déjà l'une de ses dernières cartes en Russie, Nacer Chadli aspire à une année 2018 moins fastidieuse que la précédente. Et à une fin de saison capable de l'emmener tutoyer à nouveau les sommets de la Premier League. En attendant mieux, beaucoup mieux...

Un hall de gare désert, un sandwich au thon et une grosse écharpe. Nacer Chadli se fond sans souci dans le décor un rien austère de la gare de Birmingham International. Dans une grosse heure, il récupérera un home-trainer venu directement de Londres avant de rentrer chez lui, à Sutton Colfield. Un bled en pleine campagne, perdu entre Birmingham et Walsall où se situe le centre d'entraînement de WBA. C'est là que Nacer Chadli vit avec ses deux chiens depuis un an et demi et son départ de Tottenham.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Sport/Footmagazine bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Sportfootmagazine.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires