Le chef Christophe Hardiquest** cuisinera pour les VIP's du club d'Anderlecht

23/05/18 à 19:27 - Mise à jour à 19:27

Source: Belga

Christophe Hardiquest, le chef doublement étoilé du restaurant bruxellois "Bon-Bon", a été choisi par Marc Coucke pour cuisiner pour les VIP's avant chaque rencontre d'Anderlecht lors de la saison 2018-2019, a annoncé mercredi le nouveau propriétaire du club lors d'une conférence de presse

Le chef Christophe Hardiquest** cuisinera pour les VIP's du club d'Anderlecht

Christophe Hardiquest et Marc Coucke © BELGA

Lorsque les matchs auront lieu samedi ou dimanche, le chef de l'établissement woluwéen sera présent en personne dans les cuisines du "Saint-Guidon", dont le nom est plus que probablement amené à changer, pour assister le traiteur "Chou de Bruxelles", après avoir signé et validé tous les plats. En semaine, ce sera un sous-chef de "Bon-Bon" qui endossera cette tâche.

"Monsieur Coucke y invitera principalement les dirigeants du club adverse pour un menu entrée/plat/fromages/dessert. Nous allons servir une belle gastronomie, alliant santé et gourmandise et composée de recettes belges avec lesquelles j'ai élaboré des plats signatures pour mon restaurant, mais que j'adapterai à un club de foot", détaille le chef, qui prend la tomate-crevettes revisitée en exemple.

Le restaurant, qui fait actuellement l'objet de travaux de rénovation, ouvrira ses portes à l'occasion de la première rencontre programmée mi-août, et ce pour une quinzaine de services ensuite sur l'année.

"C'est un challenge à relever; avoir une autre vision de la cuisine et sortir de sa zone de confort. C'est une grande première pour moi, mais aussi pour Monsieur Coucke, qui est avant tout un client. C'est flatteur et chouette à la fois de pouvoir se greffer à un tel projet. Ça complètera parfaitement ce que j'offre à ma clientèle", souligne Christophe Hardiquest, qui parle d'une "démarche dynamisante".

"Anderlecht est tout de même l'un des plus beaux clubs d'Europe. C'est une expérience qui promet une belle visibilité internationale. Mon nom est engagé et je serai donc exigeant", explique le chef d'origine liégeoise, qui ambitionne de servir l'esprit créatif de Marc Coucke.

Les deux comparses se donnent une année pour expérimenter le concept, en espérant réitérer l'expérience la saison suivante.

Nos partenaires