La nouvelle offre sportive de Telenet ne lui rapporte que quelque 8.800 clients de plus

29/10/15 à 14:02 - Mise à jour à 14:02

Source: Belga

La nouvelle offre sportive de l'opérateur Telenet, lancée à grand bruit en juillet dernier, n'attire pas la grande foule, près de trois mois après son lancement. Selon le rapport trimestriel de l'opérateur, Play Sports comptait fin septembre 214.900 abonnés, 8.800 ou 4% de plus que l'an passé.

La nouvelle offre sportive de Telenet ne lui rapporte que quelque 8.800 clients de plus

© REUTERS

Telenet avait rebaptisé son bouquet sport de Sporting Telenet en Play Sports à la mi-juillet. L'offre avait été élargie, avec plus de sports et une meilleure "expérience". Sans avancer de prévisions chiffrées, l'ambition claire était de faire grimper en flèche le nombre de clients.

Mais Telenet avait entre-temps perdu les droits sur des compétitions sportives particulièrement excitantes. Les championnats italien et français de football, ainsi que le toujours plus spectaculaire championnat nord-américain de basket (NBA) avaient été repris par un gros acteur avec deux chaînes sur le marché belge: Eleven Sports Networks (ESN). Proximus n'a pas tardé à conclure un accord avec ESN. En outre, depuis cette semaine, Eleven diffuse également directement via internet. On retrouve derrière ce réseau l'Italien Andrea Radrizzani, qui avait par le passé racheté les droits du championnat de première division de football belge pour les revendre ensuite à Telenet, Proximus et Voo.

Telenet dit négocier depuis plusieurs mois avec ESN pour pouvoir intégrer ces chaînes à son offre. De nombreux clients ont en effet fait part via les réseaux sociaux de leur déception de ne plus pouvoir suivre leur compétition favorite.

L'opérateur affirme toutefois être très satisfait des résultats engrangés jusqu'ici par Play Sports.

En savoir plus sur:

Nos partenaires