Yannick Ferrera et Malines voulaient travailler ensemble

12/09/16 à 13:20 - Mise à jour à 13:26

Source: Belga

Six jours à peine après son limogeage au Standard, Yannick Ferrera a posé ses valises au FC Malines pour y succéder à Alexandar Jankovic parti... chez les Rouges.

Yannick Ferrera et Malines voulaient travailler ensemble

© BELGA

Le jeune loup, ancien mentor du Sporting de Charleroi et de Saint-Trond, 36 ans à la fin du mois, compte bien rebondir au sein du club Malinwa où il a signé jusqu'en juin 2018. "Je suis très content d'être de retour au travail si rapidement, c'est le meilleur scénario possible après mon aventure au Standard", a-t-il déclaré lors de sa présentation, lundi à l'AFAS-Stadion.

Yannick Ferrera connaît déjà la maison malinoise pour y avoir officié chez les jeunes. "Quelques heures après mon limogeage au Standard, j'ai reçu un coup de téléphone d'un numéro inconnu, il s'est avéré que c'était le président de Malines", a raconté Ferrera. "J'ai rappelé et nous nous sommes vus deux fois la semaine dernière, parvenant à un accord dimanche soir. Je suis déjà ici maintenant car il n'y a pas eu beaucoup à négocier. Je voulais venir ici et le club me voulait", a confié Yannick Ferrera.

Le jeune technicien belge n'a pas hésité une seconde à relever ce nouveau défi. "Je voulais d'abord prendre une petite pause pour analyser ce qu'il s'est passé au Standard mais j'ai attrapé le train en route. On ne sait jamais ce dont est fait l'avenir."

Pour Ferrera, son choix n'est pas risqué. "Il y a une bonne base de travail. Et ce qui est bon, tu ne dois pas le changer. Je veux continuer à construire l'équipe tout en changeant ce qui peut être amélioré. Mon ambition est de faire mieux que la saison dernière." Malines avait fini à la 10e place finale avant de terminer 3e du groupe B des play-offs 2.

Le nouveau T1 des Malinois a également abordé son expérience en bord de Meuse. "Je n'ai pas de rancoeurs envers le Standard. J'ai vécu de beaux moments là-bas même si certaines tensions étaient désagréables. J'ai toujours été concentré sur le football et j'ai énormément appris de cette expérience. Je commence désormais un nouveau chapitre de ma carrière à Malines et je vais me concentrer totalement là-dessus", a ponctué Yannick Ferrera, vainqueur de la Coupe de Belgique la saison dernière.

Pour Johan Timmermans, président malinois, Ferrera était une évidence. "Il était notre unique choix, nous n'avons discuté qu'avec lui et nous étions confiants quant à un rapide accord entre les deux parties. Avec lui, le club s'est doté un grand entraîneur en devenir. Il a prouvé qu'il était dynamique, ce qui colle parfaitement à l'image de notre club."

Vainqueur de Saint-Trond (2-0) samedi, Malines occupe la 4e place en championnat avec 11 points en 6 rencontres.

Nos partenaires