WRC - Tour de Corse: tenant du titre, Neuville aborde la course confiant malgré une sortie en reconnaissance

03/04/18 à 12:30 - Mise à jour à 12:31

Source: Belga

(Belga) Thierry Neuville (Hyundai i20) a été victime d'un crash spectaculaire mercredi 28 mars alors qu'il effectuait des tests avec son écurie en vue du Tour de Corse (6-8 avril), quatrième manche du championnat du monde des rallyes (WRC). "On a eu un accident mais cela ne changera pas notre approche de cette épreuve. Nous savons que la bataille sera âpre car de nombreux pilotes sont très rapides", a déclaré le Saint-Vithois de 29 ans sur le site officiel du WRC mardi.

Neuville, vainqueur du Rallye de Suède en début de saison, pointe à la deuxième place du championnat avec quatre points de retard sur le Français Sébastien Ogier (M-Sport Ford Fiesta). En reconnaissance, Neuville et Nicolas Gilsoul étaient sortis de la route au-dessus d'un pont mercredi, dégringolant aussi dans un ravin. Les deux pilotes s'en sont bien sortis. "Les longues étapes sont particulièrement caractéristiques du Tour de Corse. Il faut donc rester vigilant tout le temps. Cela demande beaucoup d'efforts, autant pour les pilotes que pour l'équipe dans son ensemble", a expliqué Neuville, 7 succès au compteur en WRC. Dimanche, la spéciale N.11, avant-dernière au programme, comportera 55,17 km entre Sarrola et Carcopino, constituant la plus longue portion chronométrée de l'épreuve depuis 1986. Michel Nandan, team principal chez Hyundai, est déterminé à renforcer la position de son équipe au classement, en tête avec 12 points d'avance sur M-Sport. "La lutte est plus serrée que jamais cette année et nous avons déjà vu que tout pouvait rapidement basculer. Notre objectif sera évidemment de consolider notre place mais nos adversaires voudront sûrement nous en empêcher", a-t-il ponctué. Le Tour de Corse est, après les rallyes de Monte Carlo, de Suède et du Mexique, le premier rendez-vous de l'année entièrement disputé sur asphalte. En 2017, Neuville s'était imposé avec 54,7 secondes de marge sur Ogier. (Belga)

Nos partenaires