WRC/Rallye du Mexique - 2e journée: Meeke prend la tête devant Ogier, Neuville troisième

11/03/17 à 06:36 - Mise à jour à 06:37

Source: Belga

(Belga) Le Britannique Kris Meeke (Citroën) pointait en tête du Rallye du Mexique, 3e manche du championnat du monde WRC, devant le Français Sébastien Ogier (M-Sport/Ford), au terme de la deuxième journée, disputée vendredi. Thierry Neuville est passé de la quatrième à la troisième place à l'issue de sept spéciales, après avoir été confronté à des problèmes d'allumage

Dans une journée amputée de ses deux spéciales de la matinée (ES2 et ES3), Meeke a fait la différence lors de l'ES4, plus longue spéciale de l'épreuve (55 km), pour s'emparer de la tête de la course. Il a également remporté la courte ES7 (2,3 km). Victime de deux sorties de piste lors des deux premières épreuves de la saison (Monte-Carlo et Suède), le pilote Citroën s'élançait en dixième position, un ordre de départ particulièrement favorable sur les poussiéreuses routes mexicaines, balayées par ses prédécesseurs. "On a bénéficié d'une route propre", a reconnu le Nord-Irlandais, qui pointe vingt secondes et 9/10e devant Ogier. Parti en deuxième position, le quadruple champion du monde en titre a bien résisté en terminant l'ES4 à seulement sept secondes de Meeke. Trois fois vainqueur au Mexique, le Français peut ambitionner la victoire finale, d'autant que l'ordre de départ lui sera plus favorable samedi. Les pilotes Hyundai sont les autres grands perdants du jour. Thierry Neuville, Hayden Paddon et Dani Sordo ont été victimes de problèmes d'allumage au moment d'entamer les ES7 et ES8, deux boucles de 2,3 km dans la ville de León, a annoncé leur équipe. Neuville, déjà pénalisé par une "perte de puissance (moteur)" lors de l'ES4, qui l'avait empêché de profiter d'un ordre de départ particulièrement favorable (septième), il a perdu près de trente secondes dans l'affaire. Avant la +street stage+ de León, Neuville avait pourtant brillé, en remportant l'ES6, cette spectaculaire spéciale qui se déroule dans les rues étroites de la ville minière de Guanajuato, qui ouvrait traditionnellement le premier Rallye sur terre de la saison. Mais, pour cette 14e édition, les organisateurs avaient décidé d'innover en lançant l'épreuve jeudi soir dans le centre-ville de Mexico. Un choix aux conséquences fâcheuses puisqu'un poids lourd accidenté a entravé pendant plus de six heures le retour des véhicules à León, camp de base du rallye situé 400 kilomètres au nord-ouest de la mégalopole mexicaine. L'arrivée tardive au parc d'assistance des véhicules, à 10h00 locales vendredi matin, a conduit l'organisation à annuler les deux spéciales de la matinée (ES2 et ES3, 75 kilomètres au total). Lors de ce rallye en altitude, dont le point culminant dépasse les 2700 mètres, les mécaniques sont mises à rude épreuve. Outre Latvala et Paddon, Ogier comme son coéquipier Ott Tanak se sont plaints de problèmes de surchauffe, même si la température ambiante est plutôt clémente pour la saison (une petite vingtaine de degrés). Samedi, près de 350 kilomètres de tracés et neuf spéciales sont au programme. (Belga)

Nos partenaires