World Grand Prix volley (d) - Les Yellow Tigers assurées du maintien malgré la défaite contre le Brésil

25/06/16 à 19:37 - Mise à jour à 19:37

Source: Belga

(Belga) La Belgique a assuré son maintien dans le groupe A du World Grand Prix de volley féminin. Les Yellow Tigers (FIVB 15) se sont certes inclinées 3-1 contre le Brésil (FIVB 3), samedi, à Ankara, en Turquie, mais ne peuvent plus être rattrapées par l'Allemagne (FIVB 11), lanterne rouge, battue 3-0 par la Chine (FIVB 2) plus tôt dans la journée.

Samedi, contre le Brésil, les sets se sont terminés 13-25, 25-19, 25-16 et 25-18. L'équipe du coach Gert Vande Broek a disputé contre le Brésil, champion olympique, sa huitième rencontre du World Grand Prix. Vendredi, la Belgique avait décroché un succès crucial 3-1 contre la Turquie (FIVB 10). Dimanche, la Belgique jouera son dernier match contre l'Italie (FIVB 8). Les Yellow Tigers avaient débuté le tournoi par trois défaites à Kaliningrad, en Russie, contre la Turquie (3-0), la Russie (FIVB 4, 3-0) et les Pays-Bas (FIVB 14, 3-1). Elles avaient ensuite perdu les trois matches à Macau, en Chine, contre la Chine (3-0), le Brésil (3-1) et la Serbie (FIVB 6, 3-2). Gert Vande Broek avait déclaré que l'objectif de ce World Grand Prix était le maintien. Pour cela, les Tigers devaient éviter la douzième et dernière place. Mission accomplie. Contre les championnes olympiques, les Belges ont mené 0-9 dans le premier set, qu'elles ont ensuite remporté. "Je pense que le Brésil n'a jamais connu ça. 0-9, sur le service d'une jeune comme Celine Van Gestel en plus" a raconté le coach Vande Broek. "Après cela, le Brésil était irrité. Nous avons joué un très bon match. Nous avons assuré notre maintien avec des jeunes comme Van Gestel, Herbots, Ruysschaert, Divoux, De Tant, Strumilo et Sobolska, et nous avons gardé la qualité de notre jeu. Cela promet pour les prochaines campagnes. Je vois un gros point sur lequel nous devons travailler: les Tigers doivent davantage croire en elles-mêmes." (Belga)

Nos partenaires