Wimbledon - Flipkens, battue par Kerber: "Je me suis bien amusée. Et le public aussi, je crois"

06/07/17 à 23:11 - Mise à jour à 23:12

Source: Belga

(Belga) Kirsten Flipkens (WTA 88) n'a pas réussi à forger l'exploit, jeudi soir, au deuxième tour à Wimbledon contre Angelique Kerber (WTA 1), finaliste l'an dernier. Sur le court n°1, la petite Campinoise, 31 ans, demi-finaliste en 2013, s'est en effet inclinée deux fois 7-5 contre l'Allemande, 29 ans, dans un match où elle a peut-être raté le coche après avoir mené 5-3 au premier set et être revenue de 3-5 à 5-5 dans le deuxième.

"Il y avait certainement moyen", expliqua-t-elle. "Cela s'est joué à deux ou trois points. Je pense que si j'avais été 20% en meilleur état physique, avec mon épaule, je pouvais gagner. J'imagine que je suis vieille", sourit-elle. "J'ai 31 ans. Il faut ramer avec les moyens du bord. J'ai mené 5-3 au premier set et dans le deuxième, cela aurait pu être 4-0 en ma faveur au lieu de 2-2 si je n'avais pas pris cette balle en volée qui sortait sur balle de break à 1-0. Je m'attendais aussi à ce qu'elle me mette plus sous pression, mais elle jouait très lentement. C'était un peu comme un jeu d'échecs. Et elle ne m'a pas fait de cadeaux." Kirsten Flipkens aura épaté la galerie par son toucher de balle sur le court n°1 contre Angelique Kerber, qui l'avait battue il y a trois ans ici même à Wimbledon lors de leur unique précédente confrontation en Grand Chelem. À l'arrivée, toutefois, il ne fut pas question de revanche, au grand soulagement de l'Allemande, qui lui tomba dans les bras après un lob gagnant sur la balle de match. "On se connaît depuis les juniores. Elle m'a dit que j'avais très bien joué et moi je lui ai souhaité bonne chance pour la suite. Si elle remporte le tournoi dans dix jours, je pourrai dire que j'ai perdu contre la gagnante", sourit-elle. "Je suis contente du niveau de jeu que j'ai affiché. J'ai montré de très belles choses, notamment au filet. Je me suis bien amusée. Et le public aussi, je crois. Cela me donne confiance pour la suite. Perdre 7-5, 7-5 contre la n°1 mondiale, ce n'est pas un scandale. Je préfère de loin ça à 6-1, 6-1, conclut-elle. (Belga)

Nos partenaires