Walem: "On est au service des Diables"

16/05/18 à 15:00 - Mise à jour à 15/05/18 à 16:25

Source: Sportmagazine

À cause des play-offs de fous et de l'approche de la Coupe du Monde, on en oublierait nos Espoirs. Ils foncent pourtant vers la qualification pour l'EURO. Entretien avec leur sélectionneur : Johan Walem.

Walem: "On est au service des Diables"

Johan Walem : " Ce n'est pas moi qui ai fermé la porte à Musonda, c'est lui. " © belgaimage - christophe ketels

Johan Walem à propos...

...du groupe des Espoirs actuels : "Pour moi, le plus gros point positif est d'avoir réussi à former un noyau avec des joueurs qui sont contents d'être là. Ils rêvent tous d'aller à cet EURO. Et tu imagines ce que ça représenterait pour moi ? En Italie ! Il y aura même des matches à Udine, là où j'ai une partie de mon histoire de joueur. J'ai fait passer quelques messages en début de campagne, il y avait quelques trucs à mettre au point par rapport à ce qui s'était passé avec les générations précédentes. J'ai dit que j'avais un noyau de 25 à 30 joueurs et que tout le monde partait sur le même pied. Au début, ça a un peu choqué. Quand on jouait deux matches en quelques jours, que je prenais certains joueurs pour le premier puis que je les renvoyais dans leur club pour le deuxième, ce n'était pas toujours bien compris. Aujourd'hui, j'ai un noyau de gars qui ont vraiment envie d'être ensemble. Ils ont évolué depuis l'année dernière, ça avance. Et puis ça joue super bien au ballon. Il y a de plus en plus d'intérêt pour eux, je leur ai aussi fait comprendre qu'ils pouvaient se mettre en vitrine dans les matches de l'équipe nationale."

...de Charly Musonda Junior : "Ce n'est pas moi qui ai fermé la porte. C'est lui. Je l'ai sélectionné, il a préféré ne pas venir, soi-disant parce qu'il préférait se concentrer sur son boulot à Chelsea. Il a fait passer un message. J'avais passé une journée complète avec lui à Londres, trois ou quatre mois avant qu'il refuse sa sélection. Ça s'était bien passé, je lui avais expliqué le projet que j'avais avec la nouvelle génération d'Espoirs. J'avais aussi discuté avec Antonio Conte, il m'avait dit : -Je crois que je vais pouvoir compter sur lui dans le futur s'il continue à se développer. J'étais reparti de Londres avec une impression positive. Je sentais qu'il y avait de l'envie chez lui. Puis, la sélection est arrivée et il a refusé de revenir. Entre-temps, ceux qui étaient venus avaient fait des bonnes choses. Enfin bon, on voit ce que ça a donné entre-temps pour lui. Il est parti au Celtic en janvier et il n'a pas joué. C'est l'éternel recommencement. Et pourtant, c'est le Celtic..."

...de Tielemans appelé chez les A, où il est resté sur le banc, alors que les Espoirs avaient des échéances importantes : "Tu sais à quoi tu sers. L'équipe Espoir est au service de l'équipe A, tout est clair. Il est aussi arrivé que Roberto Martinez vienne chercher Leander Dendoncker chez moi. Tielemans a fait le choix d'aller dans un grand club. C'est sa première expérience à l'étranger, il a eu des bons moments, des moins bons aussi. Mais ces moins bons moments n'enlèvent rien à son talent. Il peut mieux faire, c'est sûr, et il fera mieux dans le futur, c'est sûr aussi. Dendoncker a souffert aussi cette saison et l'échec de son transfert, en été puis en janvier, y est indirectement pour quelque chose. Mais il partira. Il doit juste avoir un peu de patience."

Par Pierre Danvoye

Retrouvez l'intégralité de l'interview de Johan Walem dans votre Sport/Foot Magazine

Nos partenaires