Vincent Kompany n'a aucun doute sur sa participation à la Coupe du monde

23/03/18 à 10:44 - Mise à jour à 10:44

Source: Belga

Absent en novembre lors du dernier rassemblement des Diables pour une blessure au mollet, Vincent Kompany retrouve avec sourire et optimisme le groupe Belgique qui prépare sa prochaine rencontre amicale contre l'Arabie Saoudite le 27 mars à Bruxelles.

Vincent Kompany n'a aucun doute sur sa participation à la Coupe du monde

Vincent Kompany © BELGA

Régulièrement tracassé par les blessures qui lui ont coûté notamment une participation à l'Euro 2016, le capitaine des Diables Rouges ne doute à aucun moment de sa participation à la Coupe du monde en Russie (du 14 juin au 15 juillet).

"C'est ma nature, vous me connaissez", a expliqué le Diable Rouges jeudi lors d'un point presse à Tubize. "Je suis d'un naturel positif et dans ma tête, je serai là chaque minute, chaque match et je serai là pour la Coupe du monde, et je serai là pour la gagner. J'ai une attitude détachée parfois par rapport à ma réalité, mais j'ai un regard rationnel et objectif par rapport à ma blessure. Je suis toujours très motivé. Quand je reçois un compliment, cela me motive, quand je reçois une critique, cela me motive. Peut-être même encore plus. Et pour rester dans le positif, j'ai peut-être moins de minutes de jeu, mais peut-être je serai plus frais pour la Coupe du monde et j'espère que d'autres joueurs arriveront aussi frais à la Coupe du monde avec un programme plus allégé par rapport à des joueurs d'autres nations."

Absent d'une défense qui suscité quelques commentaires en novembre lors des deux derniers matches des Diables face au Mexique (3-3) et au Japon (1-0), Vincent Kompany ne nourrit aucune inquiétude non plus sur la capacité de la Belgique à se mobiliser lors des grands rendez-vous.

"Je ne veux pas juger des matches amicaux. Ils sont prévus pour faire des essais. En première mi-temps, il y a un onze de base qui tient la route, mais en deuxième mi-temps, il y a 5, 6, 7 changements qui font que la tactique prend moins d'importance, qu'il y a une désorganisation générale, surtout en défense. Si je regarde un match amical, je regarde les 45 premières minutes, après ce sont des aspects plus individuels qui entrent en jeu, la motivation d'un joueur, sa capacité d'adaptation par exemple. Nous avons assez de qualités et d'expérience que pour pouvoir former un bloc lors des moments importants", a confié le défenseur de Manchester City qui songe également au quart de finale de Ligue des Champions face à Liverpool début avril.

Manchester City trône aussi en tête de la Premier League et, avec 16 points d'avance à 8 journées de la fin, s'est considérablement rapproché d'un 5e titre de champion d'Angleterre. Vincent Kompany y prend toujours autant de plaisir. "Si un footballeur pouvait jouer jusqu'à 50 ans...", rêve le joueur de City. "L'expérience est une arme peut-être plus forte encore que la vitesse. Et surtout en défense, je peux utiliser d'autres atouts dans un match, même si un mec me prend dans un sprint, il n'y a pas de miracle non plus."

Après l'Arabie Saoudite, les Belges poursuivront leur préparation contre le Portugal, champion d'Europe (2 juin), l'Égypte (6 juin) et le Costa Rica (11 juin). Les Diables rejoindront leur camp de base en Russie le 13 juin, cinq jours avant le début de leur compétition.

Nos partenaires