Vanhaezebrouck : comment fait-il pour être si bon ?

24/12/15 à 13:59 - Mise à jour à 13:58

Source: Sportmagazine

2015 a été l'année de Hein Vanhaezebrouck. Ce n'est donc pas une surprise si son contrat vient d'être revu à la hausse. Mais pourquoi est-il si bon ? Sport/ Foot Magazine a posé la question à quelques joueurs qui travaillent ou ont travaillé avec lui. Extraits.

Vanhaezebrouck : comment fait-il pour être si bon ?

2015 : l'année Hein Vanhaezebrouck. © BELGA

Pelé Mboyo : "Vanhaezebrouck établit un diagnostic très précis de toi mais aussi de l'adversaire. Avec lui, une séance vidéo ne se limite pas aux images du dernier match mais tu visualises tous les défauts de l'équipe que tu t'apprêtes à affronter. Je me rappelle qu'avant de rencontrer l'Anderlecht de Mbark Boussoufa, qui était à l'époque très fort sur papier, il nous avait compilé une vidéo de tous les défauts des Mauves. En sortant de la séance, on était convaincu qu'on pouvait les bousculer, notre mentalité avait changé et on a réussi à prendre un point".

Sven Kums : "Il n'a pas beaucoup changé au fil des années. Hein a toujours été passionné, très attentif aux détails. Il n'est jamais satisfait. Le lendemain du titre, une primeur pour beaucoup, il nous a prévenus que nous devrions travailler encore plus dur pour atteindre un niveau supérieur.

Durant nos entretiens d'évaluation, il n'a cessé de me répéter que je devais améliorer mes statistiques personnelles, en matière de buts et d'assists. Il insiste également là-dessus pendant les petits matches. Hein nous place sans cesse devant des défis. Pour le moment, il veut que mes ballons en profondeur arrivent dix mètres plus loin. Il exige qu'on s'exécute, qu'on réagisse à ses propos".

Brecht Capon : "Ses entraînements sont vraiment top. Je l'ai vu du premier coup. Chaque exercice est pensé en fonction du style de jeu de l'équipe. Nous répétons chaque exercice jusqu'à ce qu'il soit parfait, quitte à continuer le lendemain. Il a créé son propre système, très difficile à défendre, et il nous l'inculque en très peu de temps.

Chacun sait dans les moindres détails ce qu'il doit faire en perte et en possession du ballon. Quand on l'a et qu'on sait où les autres vont se déplacer, on peut vraiment jouer au football. Les autres grands clubs n'ont pas de structure, ils tâtonnent et changent constamment. Même si Gand tourne moins bien, il conserve une véritable équipe sur le terrain".

Laurent Depoitre : "L'assurance de l'entraîneur déteint sur le groupe. Nous ne redoutons personne sans pour autant sombrer dans l'arrogance. Je pense que c'est une mentalité saine. Croire en ses moyens permet d'aller loin. A quoi servent dix joueurs repliés devant leur but ? Nous sommes récompensés de notre style de jeu en Ligue des Champions. C'est cette atmosphère positive qui a conduit la direction à offrir un meilleur contrat à l'entraîneur.

C'est une excellente chose pour la continuité car Gand continue à grandir et veut rester à ce niveau. Le système est en place et les joueurs se trouvent de mieux en mieux. En fait, nous avons envie de plus encore".

Par Thomas Bricmont, Christian Vandenabeele et Frédéric Vanheule

Retrouvez l'intégralité de l'article consacré à Hein Vanhaezebrouck dans votre Sport/Foot Magazine

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos