Vanderhaeghe : "Ce serait bien d'effectuer le même parcours que Genk la saison dernière"

06/07/17 à 10:00 - Mise à jour à 04/07/17 à 17:04

Source: Sportmagazine

Yves Vanderhaeghe entame sa troisième saison à la tête du club d'Ostende, qui effectuera ses débuts européens le 24 juillet.

Vanderhaeghe : "Ce serait bien d'effectuer le même parcours que Genk la saison dernière"

Yves Vanderhaeghe. © BELGA

La saison dernière, vous disiez parfois que votre équipe n'était pas assez dure. Or, vous avez laissé partir deux costauds: Landry Dimata et Adam Marusic. Comment allez-vous compenser cette perte de puissance?

On verra bien. On vient à peine de reprendre. Les internationaux ne reviennent que cette semaine et Sébastien Siani est attendu le 14 juillet. Lors des play-offs 1, on a déjà dû se passer de Dimata pendant tout un moment et Akpala a montré qu'on pouvait compter sur lui. On a également transféré Zivkovic, un attaquant très talentueux. Il va devoir s'adapter à un championnat plus dur et il nous appartiendra de bien l'utiliser. Avec le retour de Cyriac et avec Musona, on a actuellement quatre attaquants de pointe potentiels, chacun avec ses qualités spécifiques. Je peux donc changer de profil en cours de match. Derrière, l'arrivée de Lombaerts constitue une plus-value incontestable pour le club. Et on verra car le mercato n'est pas terminé.

Ensemble, Lukaku, Dimata et Marusic ont rapporté une vingtaine de millions d'euros. Marc Coucke vous a déjà invité à manger? Ou a-t-il seulement invité Luc Devroe?

(il rit) Je ne sais pas s'il a invité Luc Devroe. Il m'a en tout cas démontré sa gratitude en prolongeant mon contrat de trois ans. Je ne crois pas qu'il doive ajouter quelque chose, vu les efforts qu'il fait. C'est quand même grâce à lui qu'il y a une nouvelle tribune et que le club est compétitif sur le plan sportif. Je pense qu'il est très content d'avoir pu récupérer une partie de ses investissements grâce à ces trois transferts et qu'il est prêt à investir à nouveau afin d'atteindre les ambitions qu'il s'est fixées.

Mais tous les investissements ne sont pas couronnés de succès. Après son départ pour le FC Malines, Nicklas Pedersen a déclaré que, dès le premier jour, il avait senti que vous ne vouliez pas de lui. Vous avez des chouchous?

Nicklas est un gars sympa et je pense que nous avons bien travaillé ensemble. Quand il est arrivé à Ostende, sa cheville avait doublé de volume et par la suite, il a eu pas mal de petits bobos mais il s'est beaucoup entraîné. Moi, je veux gagner et je donne une chance aux joueurs sur base de ce qu'ils me montrent à l'entraînement. Je ne parle pas seulement des qualités techniques mais aussi de l'engagement, de la vitesse et du physique. Je comprends qu'il regrette de ne pas avoir été titulaire mais un entraîneur choisit parmi ses attaquants disponibles et il opte parfois pour des joueurs qui donnent plus que lui pendant tout le match.

Et Yassine El Ghanassy? Il a inscrit quatre buts et délivré trois assists lors des premiers matches amicaux. Est-ce un signe que, cette fois, il est bien dans sa tête et qu'il va justifier son contrat?

Je l'espère. Quand il est arrivé de Norvège, il était vraiment bien mais d'autres facteurs l'ont empêché d'afficher le même rendement par la suite. Maintenant, il a de nouveau la tête au football. On sait qu'il a des éclairs de génie et que c'est un très bon joueur, on espère donc qu'il pourra faire ça pendant toute une saison. Il a encore trois kilos de trop mais il va les perdre facilement.

La semaine prochaine, vous connaîtrez votre adversaire en Coupe d'Europe. Le 24 juillet, Ostende effectuera ses débuts européens. Le président aimerait aller à Ljubljana puis à Milan. Et vous?

On est ambitieux mais ça dépendra aussi de l'adversaire. Je ne pars jamais battu d'avance, quelle que soit l'opposition. Tout est possible mais les chances de qualification dépendent bien entendu aussi de la force de l'adversaire. La préparation a été plus courte que d'habitude mais on tentera de mettre une bonne équipe au point pour cette date. Ce serait bien d'effectuer le même parcours que Genk la saison dernière mais le championnat reste tout aussi important. On veut tout faire pour se qualifier une nouvelle fois pour les PO1.

Par Christian Vandenabeele

Nos partenaires