Van Uytvanck estime pouvoir "rentrer à la maison la tête haute"

09/07/18 à 20:57 - Mise à jour à 21:00

Source: Belga

(Belga) "C'est dommage, mais c'est comme ça !" Alison Van Uytvanck (WTA 47) a vu sa belle aventure sur le gazon de Wimbledon, son pays des merveilles, s'achever lundi au stade des huitièmes de finale. La Grimbergeoise, 24 ans, qui se trouvait pour la première fois en deuxième semaine à Londres, s'est fait couper l'herbe sous le pied par la petite Russe Daria Kasatkina (WTA 14), 21 ans, s'inclinant 6-7 (6/8), 6-3, 6-2 après avoir mené un set à rien et 2-0.

"J'aurais dû faire 3-1 dans le deuxième set. Je ne pouvais pas manquer cette volée, même si c'est toujours plus facile à dire qu'à faire", regrette-t-elle. "Après, elle a eu une deuxième vie et elle a très bien joué. Je ne pense pas que l'on puisse dire que c'était le même scénario qu'à Eastbourne, car le niveau de jeu était beaucoup plus élevé. Mais c'est vrai que ce jeu à 2-1 a été le tournant du match. Ensuite, elle n'a quasiment plus rien raté, elle était très solide dans l'échange et elle a mieux retourné aussi, ce qui m'a mis la pression. À l'arrivée, elle a finalement mérité cette victoire..." Alison Van Uytvanck n'a toutefois pas à rougir de son parcours sur le vert gazon londonien, où elle n'avait réussi à gagner qu'un seul match jusqu'ici, et où elle a fait sensation avec sa somptueuse victoire contre Garbine Muguruza (WTA 3), la tenante du trophée, au deuxième tour. Et elle parie que cela constituera un déclic pour la suite. "J'espère que je peux prendre tout ce que j'ai vécu ici dans mes bagages pour la tournée américaine Mais là, je vais d'abord me reposer et profiter des bons matches que j'ai disputés. J'ai mieux joué que je ne le pensais. Quand j'ai vu le tirage au sort, je savais que le deuxième tour serait très difficile, contre Muguruza. Mais je pense que j'ai vraiment haussé mon niveau de jeu ici. Mon coach insiste beaucoup sur le fait d'être plus agressive et là, j'ai fait un pas dans la bonne direction. Il faut continuer dans cette voie. Je suis bien entendu déçue. J'aurais évidemment bien aimé être en quart de finale. Mais je pense que je peux être fière. J'ai joué un bon match. En tennis, il faut toujours un perdant. Mais je peux rentrer à la maison la tête haute", conclut-elle. (Belga)

Nos partenaires