Un quart des footballeurs professionnels belges a des problèmes d'argent pendant sa carrière

29/11/16 à 00:00 - Mise à jour à 13:24

Source: Sportmagazine

Ancien footballeur, Tim Smolders s'occupe désormais des finances des joueurs pro. L'ex médian de Charleroi ou du Cercle constate :ils ont besoin d'un suivi financier fiable.

Un quart des footballeurs professionnels belges a des problèmes d'argent pendant sa carrière

"Une carrière ne dure que dix ans et demi en moyenne et il est possible de ne plus rien gagner, du jour au lendemain." © BELGA

Tim Smolders (36 ans) a mis un terme à sa carrière sportive et travaille pour ABN AMRO Belgique. Avec Piet den Boer, il assure notamment le suivi financier de footballeurs professionnels pour Sports & Entertainment Desk. Le besoin des joueurs a déjà été mis en lumière par moult études. "60% des joueurs de Premier League sont en proie à des difficultés financières et sont même en faillite cinq ans après leur retraire. Une étude menée en 2014 par l'université d'Anvers révèle qu'un quart des professionnels belges a des problèmes de paiement pendant sa carrière."

C'est inhérent à une carrière sportive, insiste-il. "Elle ne dure que dix ans et demi en moyenne et il est possible de ne plus rien gagner, du jour au lendemain ou, au contraire, de gagner beaucoup plus. Ça requiert une approche spécifique. Notez qu'il y a de très bons exemples. La connaissance très moyenne de cet aspect est compréhensible: la plupart des footballeurs sont professionnels dès l'âge de seize ans."

L'étude révèle que de mauvais conseils sont la principale source de soucis. "Un pro vit dans un flow constant. Il ne pense pas à l'avenir ni à ce qui peut aller de travers. Il reçoit tant de propositions qu'il lui est difficile de faire le tri alors que le monde financier pousse le produit qui lui rapporte le plus. Il y a beaucoup de charlatans dans ce métier."

Le suivi a pris de l'importance. "Les jeunes reçoivent très vite des contrats plantureux. Avant même d'avoir joué une minute. Ils adoptent le même style de vie que leurs coéquipiers plus avancés dans leur carrière. Certains claquent tout en début de mois et doivent demander une avance sur leur salaire suivant." Ces soucis ont un impact négatif sur les prestations. Avec ABN AMRO, nous essayons donc de piloter les sportifs à chaque phase de leur carrière."

Par Christian Vandenabeele

Nos partenaires