"Un premier match de Coupe du monde est toujours difficile", selon Roberto Martinez

18/06/18 à 19:52 - Mise à jour à 19:54

Source: Belga

(Belga) La Belgique disputait son premier match de Coupe du monde lundi à Sotchi face au Panama dans le groupe G. Les Diables Rouges ont rejoint les vestiaires sur un score vierge avant d'inscrire trois buts en seconde période. "Un premier match de Coupe du monde est toujours difficile", a déclaré le sélectionneur national Roberto Martinez au micro de la RTBF à l'issue de la rencontre.

La Belgique a longtemps cherché la solution en première période pour débloquer la situation. "On savait qu'on devait garder notre calme et être patients. Le match aurait pu s'ouvrir un peu plus mais ils ont bien défendu. Nous sommes tombés contre une équipe bien organisée", a relevé Roberto Martinez. Après le repos, les Diables Rouges ont rapidement fait la différence grâce à une réalisation de Dries Mertens avant que Romelu Lukaku n'inscrive un doublé. "Nous avons pu compter sur les qualités de Dries Mertens, d'Eden Hazard, de Romelu Lukaku ou encore de Kevin De Bruyne. Il y a eu un bon état d'esprit dans l'équipe. Un premier match de Coupe du monde est toujours difficile mais c'est un bon début avec trois points. On peut désormais préparer le prochain match", a ajouté le sélectionneur national. L'Allemagne, le Brésil ou encore l'Argentine ont éprouvé de grandes difficultés lors de leur match d'ouverture. Pour Roberto Martinez, cela ne change toutefois pas le statut de la Belgique. "Nous ne sommes pas favoris, chaque match est différent. On s'est adaptés à la situation, on doit rester concentrés. On doit en profiter parce que les supporters étaient bien présents et on doit être fiers de la manière dont l'équipe a joué. C'est toujours un moment spécial de gagner son premier match de Coupe du monde." Même son de cloche du côté de Dries Mertens qui a confié à la VRT que "ce fut un match compliqué". "Vous commencez une Coupe du monde avec un longue préparation, puis le match est enfin là et tout le monde s'attend à beaucoup", selon le premier buteur de la rencontre face au Panama. "Vous avez beaucoup d'envie de courir, mais c'est comme si les jambes ne voulaient pas se joindre à vous. Vous le voyez avec de nombreuses équipes depuis le début de la compétition. J'espère que les choses iront mieux lors du prochain match." Enfin, Kevin De Bruyne, auteur d'un assist magistral pour Romelu Lukaku sur le 2e but de la Belgique face au Panama, a analysé la rencontre au micro de la RTBF. "Le panama a essayé de jouer de manière compacte. C'est très difficile de jouer contre une équipe qui évolue avec 11 joueurs derrière le ballon. Il faut avoir de la patience. Ce n'est pas chouette à voir. Si on marque dans le premier quart d'heure, et on a eu des occasions, cela devient plus facile. On savait qu'après une heure, ils seraient fatigués. Il y aurait alors plus d'espaces. Ils n'ont pas pu couvrir les espaces en 2e mi-temps et on a marqué trois jolis buts. Le plus important était de remporter la victoire." (Belga)

Nos partenaires