"Un match référence contre le Japon", selon la capitaine Anouk Raes

29/07/18 à 13:33 - Mise à jour à 13:34

Source: Belga

(Belga) Souvent mise à mal face à des équipes asiatiques, la Belgique n'a pas tremblé samedi soir contre le Japon (6-3), décrochant un premier succès en Coupe du monde depuis 1981 et une victoire 1-0 contre... l'Espagne lors de la Coupe du monde de Buenos Aires. Une nation que les Red Panthers retrouveront lundi soir pour décrocher une place en quarts de finale.

"Cette victoire contre le Japon est peut-être bien un match référence pour le futur, dans le sens où l'on savait que ce duel contre le Japon serait le match le plus important du tournoi et que, oui, on a fait le boulot", a expliqué Anouk Raes, la capitaine de l'équipe nationale dames. "Le staff a fait un tout gros travail en préparation, surtout sur le plan mental. L'équipe ets arrivée sereine sur le terrain et cela s'est ressenti dans la créativité que nous sommes parvenues à développer. On avait aussi cette rage de vaincre. Mais ce qui nous a clairement aidé, c'est notre défense. J'ai vraiment été impressionnée par la qualité de jeu des plus jeunes éléments de l'équipe. Cette première phase s'est terminée de manière excellente et cela doit nous donner un 'boost' pour la suite du tournoi. On veut aller le plus loin possible", a ajouté la future joueuse du Racing, qui ne sous-estime par leurs adversaires espagnoles, lundi en barrage. "Comme nous, l'Espagne a bien progressé depuis l'Euro 2017 d'Amsterdam, où on les avait battu en match de poules. Elles se sont bien renforcées, notamment avec Gine, qui pour moi est l'une des meilleures joueuses au monde. Elles sont solides, mais on sait désormais que l'on peut battre n'importe qui, comme l'on peut aussi perdre devant n'importe qui! Mais l'optimisme est plutôt de mise actuellement", a conclu la capitaine des Red Panthers. (Belga)

Nos partenaires