Un match de gala en mémoire de Malanda et Sterchele

13/07/15 à 16:54 - Mise à jour à 14/07/15 à 15:21

Quelques anciennes gloires du championnat de Belgique et d'ailleurs se sont donné rendez-vous ce samedi dans les installations du Crossing Schaerbeek. Au programme, un match de gala pour lancer officiellement la fondation Football is my dream, mais aussi pour rendre hommage à deux jeunes sportifs partis bien trop tôt, Junior Malanda et François Sterchele.

Un match de gala en mémoire de Malanda et Sterchele

© -

Junior Malanda était l'un d'eux. Ces joueurs passés par les rues avant d'exercer une carrière footballistique. Des jeunes formés sur le tas, à coup de petits ponts, bousculades et railleries sur les copains. Ils ne sont pas nombreux à réussir, bouchés par une perspective de vie pas toujours reluisante au beau milieu des cités bruxelloises.

Conscient de cette dure réalité, Ernest Eboue a fondé l'association Football is my dream pour permettre à ces jeunes de pouvoir réaliser leur rêve au sein d'une équipe professionnelle. L'ancien footballeur du Standard de Liège fait marcher ses relations dans le monde du football pour proposer ses "poulains" dans des clubs où ils seront encadrés, avant peut-être d'entamer une carrière dans les plus grandes équipes belges ou même européennes. "Depuis deux ans, nous organisons des matches amicaux et des journées de détection avec l'envie de redonner aux adolescents des rues, de l'espoir là où ils sont souvent stigmatisés ou oubliés", déclare le joueur qui a été contraint d'arrêter suite aux nombreuses blessures contractées durant sa carrière. De nombreuses stars du ballon rond ont déjà marqué leur soutien au projet. "Samuel Eto'o, le parrain de notre association, loin de l'image bling-bling que les gens ont de lui, en a souffert avant d'arriver là où il est aujourd'hui. C'est un exemple pour nous tous", poursuit Ernest Eboue.

Wamberto et Bisconti ont régalé

A l'affiche du match de gala de samedi, la star camerounaise n'était finalement pas présente. Au grand désarroi du public venu pour lui. Cette absence, due à son transfert au club d'Antalyaspor, était suivie par d'autres petits "couacs" légitimes pour une première, mais comblés par le sourire du Brésilien Wamberto, passé par le Standard, Mons et l'Ajax d'Amsterdam: " L'initiative est très bonne. J'ai fondé une école au Brésil pour apprendre aux enfants à lire et à écrire et je trouve qu'il faut aider les jeunes, c'est ce que j'ai essayé de faire avec quelques amis footballeurs aujourd'hui." Des têtes bien connues du public comme l'ex-international belge Roberto Bisconti ou encore Sambegou Bangoura (ex-Standard) ont amusé la galerie face à une équipe composée de joueurs moins connus mais également des membres de Football is my dream.

Les familles de Malanda et Sterchele

Avant le coup d'envoi, le lâcher de ballons des familles de Junior Malanda et François Sterchele était suivi d'applaudissements nourris. Un temps fort teinté d'émotion pour tout le monde. Pour le papa de François, "c'était l'occasion de penser au célèbre numéro 23, sept ans après, en participant à une noble cause". Le petit frère de Junior lui, louait un "hommage qui permettra aux jeunes d'être mis en lumière", comme pour rappeler l'histoire de ces étoiles parties en pleine ascension. Le temps passe vite, mais les souvenirs des deux joueurs restent intacts. L'événement leur a permis de laisser une autre trace. Ernest Eboue, très touché par leur disparition, l'annonce: "il y aura un match de gala chaque année", avec l'espoir cette fois-ci, d'attirer plus de stars internationales pour marquer les esprits.

Gillian Hermand

En savoir plus sur:

Nos partenaires