Un ancien joueur du Club en taule ?

23/02/17 à 10:00 - Mise à jour à 22/02/17 à 16:40

Source: Sportmagazine

Jordi Figueras risque une peine de prison pour sa participation à une affaire de match-fixing durant la saison 2013-2014.

Un ancien joueur du Club en taule ?

Jordi Figueras lors de sa période brugeoise. © BELGA

Au terme d'une enquête de deux ans, un tribunal de Pampelune a décidé qu'il avait suffisamment de preuves pour ouvrir un procès sur le match-fixing du CA Osasuna de 2012 à 2014. En plus de toute la direction du club de Pampelune, trois anciens joueurs du Betis Séville sont sur le banc des accusés : le médian Xavi Torres ainsi que les défenseurs Antonio Amaya et Jordi Figueras. Ce dernier s'est produit pour le Club Bruges de janvier 2012 à janvier 2013. Les trois footballeurs auraient perçu 650.000 euros d'Osasuna à la fin de la saison 2013-2014 : 400.000 euros pour battre Valladolid - ce qui s'est produit, sur le score de 4-3 - et 250.000 euros pour perdre contre Osasuna, ce qui est également arrivé (2-1). Les trois joueurs risquent une peine de prison allant de six mois à quatre ans. Les enquêteurs ont localisé leurs gsm aux endroits où ils négociaient avec la direction d'Osasuna. Après le versement de l'argent, ils ont aussi enregistré une hausse de leurs paiements en liquide et une diminution des retraits bancaires.

Le CA Osasuna n'a d'ailleurs pas atteint son objectif : à l'issue de cette saison, il a été rétrogradé en D2. L'enquête a également révélé que 2,2 millions d'euros ont disparu de la caisse du club entre 2012 et 2014, sans qu'on sache à quoi cette somme a été employée. Le juge d'instruction accuse les anciens dirigeants d'avoir " utilisé l'argent du club de manière illégale et même criminelle, pour assurer à tout prix le maintien de l'équipe en Primera Division. " L'affaire a été déclenchée par un ancien dirigeant, Angel Vizcay, qui a dénoncé ces pratiques à la ligue pro. Celle-ci a immédiatement engagé des détectives privés pour suivre des joueurs et des dirigeants lors des dernières journées de la saison 2013-2014.

L'été dernier, Osasuna est remontée en Primera Division mais en occupe pour l'instant... la dernière place.

Par Steve Van Herpe

Nos partenaires