Tour de Wallonie - 2e étape - Le retour gagnant de Tim Wellens à Namur

29/07/18 à 18:49 - Mise à jour à 18:51

Source: Belga

(Belga) Tim Wellens effectue sa rentrée au Tour de Wallonie. Il a fait coup double dimanche dans la 2e étape du Tour de Wallonie (2.HC) en remportant le sprint à Namur et en endossant le maillot jaune de leader. Le coureur de Lotto-Soudal défendra sa tunique face à une équipe Quick Step qu'il annonce très dangereuse dans les prochaines étapes.

Tim Wellens a décidément des atomes crochus avec Namur. Vainqueur l'an dernier du Grand Prix de Wallonie (1.1) au sommet de la Citadelle, il s'est imposé dimanche dau sprint au terme de la 2e étape du Tour de Wallonie dont il a endossé le maillot jaune de leader. "Je savais que j'étais bien avant le Tour de Wallonie où j'effectue ma rentrée", a indiqué Tim Wellens. "Mais il faut toujours attendre la course pour confirmer les sensations de l'entraînement. J'avais déjà de bonnes jambes dans la première étape. Dimanche, elles étaient encore meilleures. Pour le sprint, je sentais que les Quick Step voulaient se placer devant moi pour laisser un trou dans la finale mais je n'ai jamais laissé passer. J'avais repéré les lieux lors du premier passage de la ligne et je savais où il fallait lancer." Le vainqueur de la Flèche Brabançonne en 2018 s'était déjà imposé l'an dernier à Namur, dans le Grand Prix de Wallonie. "Il y a beaucoup de villes qui commencent à m'inspirer, comme Namur, par exemple. J'aime bien la Citadelle de Namur, la côte n'est pas raide mais ce sont les pavés, les virages qui sont gênants. Le plan de ce dimanche était d'être seul devant à la Citadelle mais ça n'a pas réussi. Je pense que l'arrivée au sommet aurait été mieux pour moi, j'aurais peut-être pu prendre un peu d'avance dans la bosse, mais le scénario a été différent. Je suis très content d'avoir pu m'imposer". Le peloton a laissé rouler les échappés du début d'étape. "On n'a pas roulé super vite", a expliqué Tim Wellens. "L'équipe a attendu pour ouvrir la course. J'ai attaqué dans le Tienne Aux Pierres, avant-dernière côte du jour, mais ça n'a pas réussi, à cause du vent de face. Nous nous sommes ensuite retrouvés à 5 devant avec 4 de Quick Step. Un groupe est rentré à la Citadelle et ça a roulé très vite. Au sprint, j'ai été le plus rapide. J'ai le maillot jaune mais rien n'est gagné car l'étape de lundi sera très dure. Les coureurs de Quick Step seront les plus dangereux dans la finale demain. Mon co-équipier Maxime Monfort connaît bien l'arrivée et il m'a dit que c'était très dur." En 2018, Tim Wellens s'est simposé en janvier au Trofeo Serra de Tramunatna en Espagne, il a remporté le classement par points de Paris-Nice où il s'est classé 5e au classement final, il a levé les bras à la Flèche Brabançonne ainsi que dans la 4e étape du Tour d'Italie qu'il a quitté, malade, avant la 14e étape. Il s'est également classé 6e de l'Amstel Gold Race et 7e de la Flèche Wallonne. (Belga)

Nos partenaires