Tour d'Italie - Chris Froome remporte la 101e édition du Giro, la dernière étape pour Bennett

27/05/18 à 19:17 - Mise à jour à 28/05/18 à 00:07

Source: Belga

(Belga) Le Britannique Christopher Froome (Team Sky) a remporté la 101e édition du Giro dimanche au terme de la 21e et dernière étape disputée dans les rues de Rome sur 115 km et remportée au sprint par l'Irlandais Sam Bennett (Bora-Hansgrohe) devant l'Italien Elia Viviani (Quick-Step) et le Luxembourgeois Jean-Pierre Drucker (BMC). Baptiste Planckaert (Katusha-Alpecin) a pris la 4e place.

Il s'agit du premier succès de Froome sur la course rose, le sixième dans un grand tour après quatre Tours de France (2013, 2015, 2016, 2017) et un Tour d'Espagne (2017). Froome devient donc le 7e coureur de l'histoire à remporter au moins une fois les trois Grands Tours après Eddy Merckx, les Français Jacques Anquetil et Bernard Hinault, les Italiens Felice Gimondi et Vincenzo Nibali et l'Espagnol Alberto Contador. Le Britannique de 33 ans est le tout premier coureur de l'histoire à aligner un troisième succès d'affilée dans un 'Grand Tour' alors qu'il est toujours dans une position ambigüe après son contrôle positif au salbutamol lors de la dernière Vuelta. En difficulté pendant la première partie de ce Tour d'Italie, il a su se montrer patient en renversant la hiérarchie lors de la 19e étape grâce à une attaque victorieuse en montagne lancée en solitaire à plus de 80km du terme sur les pentes du Colle delle Finestre. Froome termine ce Giro avec une avance de 46 secondes sur le tenant du titre, le Néerlandais Tom Dumoulin (Sunweb), et 4:57 sur le Colombien Miguel Angel Lopez (Astana) qui termine également meilleur jeune. Dimanche, Froome a pu profiter lors des 80 derniers kilomètres de course. Les organisateurs ont en effet neutralisé les temps, à la demande des coureurs qui se sont plaints du parcours dangereux dans le centre historique de la 'Ville éternelle'. Le leader de l'équipe Sky a ainsi pu prendre son temps avant de franchir la ligne. Malgré de nombreuses tentatives dans les cinquante derniers kilomètres, les équipes des sprinteurs sont parvenues à contrôler les fuyards. À l'ombre du Colisée, Sam Bennett s'est montré le plus véloce pour enlever une troisième victoire d'étape dans ce Giro. (Belga)

Nos partenaires