Tielemans : " Un honneur d'être le transfert sortant le plus cher de l'histoire "

27/03/18 à 14:00 - Mise à jour à 13:53

Il peut empocher, ce week-end, son premier trophée français. Monaco défie le PSG en finale de la Coupe de la Ligue. L'occasion de faire le bilan de son aventure dans le sud. Extraits.

Tielemans : " Un honneur d'être le transfert sortant le plus cher de l'histoire "

Youri Tielemans, à Monaco. © BELGA

Youri Tielemans à propos...

...de son bilan monégasque actuel : "C'est positif. Très positif. Je suis venu ici pour progresser, pour apprendre un nouveau style de jeu, ça se passe très bien. Je ne voulais pas que le transfert traîne parce que je tenais à faire toute la préparation avec ma nouvelle équipe. Je ne le regrette pas, parce que le coach a eu le temps de tout m'expliquer et de m'intégrer, calmement. Il y a des moments où je joue plus, d'autres où je suis moins présent, mais ça fait partie de mon acclimatation. Le seul point noir de ma saison, c'est ma blessure au genou, en novembre. Je sortais de cinq titularisations consécutives, j'étais vraiment dans une bonne période."

...de la concurrence parisienne : "Il y a eu pas mal de mouvements dans le noyau pendant l'été, on a aussi eu des blessés, donc le coach a dû chercher le meilleur système, la meilleure compo. Mais dès que le groupe a été au complet, on y a été à fond et notre bonne série prouve que tout est maintenant bien en place. Evidemment, le PSG est loin devant. Mais on ne regarde pas du tout Paris, on se regarde nous-mêmes et on surveille Marseille et Lyon dans notre dos. Sur un match contre Paris, on peut toujours le faire. Mais sur le long terme, s'ils ne gaspillent pas des points à gauche et à droite, c'est vraiment compliqué. Le PSG a construit un groupe pour aller très loin en Ligue des Champions, donc c'est un peu normal qu'ils soient au-dessus du lot en Ligue 1. Pour nous, le vrai objectif, c'est la deuxième place parce qu'elle nous qualifierait directement pour la Ligue des Champions."

...du montant de son transfert: "Je ne vais pas être hypocrite et dire que ça ne me fait rien d'être le transfert sortant le plus cher de l'histoire du championnat de Belgique. Ce n'est pas essentiel mais c'est un honneur quand même. Et ce qui me fait le plus plaisir, c'est que ça ait permis à Anderlecht de récupérer ce qu'il a investi pour me former. C'est le club qui m'a fait grandir, il a fini par récolter ce qu'il a semé, je suis fier et heureux de leur apporter tout ça."

...du parcours difficile d'Anderlecht : "Difficile, oui, c'est le mot... Je les suis, oui. Mais ils sont quand même bien revenus, depuis quelques semaines, ils montent en puissance et c'est le bon moment. Qu'ils fassent le boulot sans écouter les critiques des médias et du public, et ils ne sont finalement qu'à deux victoires de Bruges."

...de son statut chez les Diables Rouges : "Je suis dans le groupe, pas encore dans l'équipe de base. Il n'y a qu'à regarder les gars qui jouent à ma place pour comprendre. Ils ont plein d'expérience, ils jouent dans les meilleurs championnats, tout s'explique."

Par Piere Danvoye, à Monaco

Retrouvez l'intégralité de l'interview de Youri Tielemans dans votre Sport/Foot Magazine

Nos partenaires