Tielemans : " Je ne me suis jamais trouvé trop jeune pour être un leader "

30/08/16 à 13:48 - Mise à jour à 13:58

Source: Sportmagazine

Avec les départs de Steven Defour et Dennis Praet, Youri Tielemans doit devenir l'incontournable patron de l'entrejeu anderlechtois. Sport/Foot Magazine a rencontré le Bruxellois de 19 ans.

Tielemans : " Je ne me suis jamais trouvé trop jeune pour être un leader "

Youri Tielemans a encore pris du galon cet été chez les Mauves. © BELGAIMAGE

Confronté au départ de Steven Defour, le jeune Anderlechtois minimise le changement que cela induit : "Un changement ? Pourquoi ? Dans tous les clubs, il y a des joueurs qui partent, d'autres qui arrivent...", argumente-t-il.

Ajoutez y le transfert de Dennis Praet et la voie est grande ouverte pour que Tielemans devienne le véritable patron de l'enjeu des Mauves. Pourtant, il reste modeste : "Tous les joueurs sont importants, sur le même pied. Le seul qui peut être plus important que tous les autres, c'est celui qui arrive à mettre trente buts". Un constat qui ne l'empêche pas de vouloir devenir un des leaders de l'équipe : "Je ne me suis jamais trouvé jeune ! Que j'aie 16 ou 25 ans, j'ai toujours su parler aux autres et prendre mes responsabilités. Ça n'a rien à voir avec l'âge. Je pense que le public me considère trop jeune pour jouer au leader, mais je suis prêt. J'ai toujours été capitaine, j'ai toujours été un joueur important. J'imagine que mes entraîneurs voyaient que je parlais facilement à tout le monde et que je savais assumer à tout moment".

Concernant le nouveau coach René Weiler, le ket n'a que du positif à dire : "René Weiler est dur, mais tout ce qu'il fait est normal pour moi parce que j'ai toujours eu des règles. A la maison, à l'école. Il n'y a rien d'extraordinaire dans ce que le coach nous impose. Il est proche des joueurs mais on ne le sent pas proche... Il voit tout et il ne dit rien au moment même. Le lendemain, s'il n'est pas content, il en parle devant tout le monde. Et quand c'est bien, il le dit aussi.

Il y a des joueurs qui n'acceptent pas la critique en public. Sans doute parce qu'ils n'ont jamais connu ça. Mais le coach a été clair en arrivant, il a demandé si ça dérangeait quelqu'un qu'il fasse ses critiques devant tout le groupe. Personne n'a réagi".

Par Pierre Danvoye

Retrouvez l'intégralité de l'interview de Youri Tielemans dans votre Sport/Foot Magazine

Nos partenaires