Thorgan Hazard : " Eden est un génie, moi pas "

13/12/16 à 15:41 - Mise à jour à 15:56

Source: Sportmagazine

Le " frère de " le plus célèbre du royaume s'est, cette saison, définitivement fait un prénom sur le continent. Sport/Foot Magazine a rencontré un des derniers joyaux de la couronne. Extraits.

Thorgan Hazard : " Eden est un génie, moi pas "

Thorgan Hazard, un frérot sorti de l'ombre... © KOEN BAUTERS

Thorgan Hazard à propos...

...du match de Champions League face à Barcelone : " Quand t'es sur le terrain, c'est quand même autre chose. Quand tu regardes les matches du Barça à la télé, tu te dis que ça n'a pas l'air si compliqué ce qu'ils font et puis quand t'es sur la pelouse, tu regardes l'horloge et t'espères que ça passe (il rit). Car quand t'as la balle, tu la perds très vite et tu cours après longtemps, trop longtemps pour la récupérer. Et quand c'est le cas t'es mort et tu la reperds... "

... de la comparaison avec Eden : " Je connais ça depuis mes 14 ans, quand je suis rentré au centre de formation de Lens. Ce qui peut être irritant, par contre, c'est quand ce sont toujours les mêmes questions qui reviennent du style " qui est le plus fort des deux ? ". Je trouve ça bête en fait... Il faut faire la différence : mon frère, c'est un génie, mais je n'en suis pas un. Mais je n'ai jamais été jaloux. J'ai toujours été très heureux de ce qui lui arrivait. Et moi, j'essayais de faire mon petit bonhomme de chemin ".

...de son poids : " À Zulte je m'étais un peu laissé aller durant l'été entre ma première et deuxième saison au club. Je ne savais pas trop où j'allais jouer à cette période et j'ai donc eu des vacances un peu plus longues. Et puis, une semaine et demie après mon retour, je jouais déjà mon premier match de préparation. Il a fallu le temps que je retrouve mon pois de forme. À un moment, j'étais à 73-74 kilos. Aujourd'hui j'en suis à 68. Mon surnom de "la boule" ? (Il rit) Ça, c'est Dino (Arlanagic) qui a commencé avec ça. Je me rappelle qu'à mon premier entraînement à Zulte, mes coéquipiers avaient tous rigolé de mon poids. Moi, je ne m'en rendais pas vraiment compte ".

...de l'obligation de simplifier son jeu : " Même Eden a dû simplifier son jeu. Si tu observes Cristiano Ronaldo, il ne fait plus ce qu'il faisait à Manchester United. Quelqu'un comme Messi va peut-être te mettre un petit pont mais c'est dans le but de t'éliminer, il ne va pas s'amuser à te faire des coups du foulard, des roulettes pour rien. C'est surtout son accélération et son crochet qui sont magnifiques et qui éliminent tout le monde. A ce niveau-là, quand tu réalises un geste, il faut qu'il y ait quelque chose derrière sinon tu te fais taper sur les doigts. T'es pas sur le terrain uniquement pour t'amuser. A Zulte, je me souviens avoir perdu la balle au milieu de terrain sur une roulette qui avait amené un but sur la contre-attaque. On m'avait fait la remarque mais je ne l'avais pas trop senti passer. Si je me mets à faire ça ici, je suis mort ".

Par Thomas Bricmont et Jonas Creteur, à Mönchengladbach

Retrouvez l'intégralité de l'interview de Thorgan Hazard dans votre Sport/Foot Magazine

Nos partenaires