Tactique : les problèmes du Standard pour régner sur le milieu

09/08/17 à 12:00 - Mise à jour à 08/08/17 à 16:17

Source: Sportmagazine

Contre Genk, Sa Pinto a opté pour le duo Agbo-Bokadi dans l'axe de l'entrejeu. Du muscle mais des lacunes à la relance.

Tactique : les problèmes du Standard pour régner sur le milieu

Merveille Bokadi : comme pare-chocs, c'est bien, mais peut mieux faire à la relance. © belgaimage

Depuis le mois de janvier 2016, le Standard a planifié sa reconstruction autour d'un fantasme : celui qui dit que sans le transfert de Sambou Yatabaré au coeur du mercato d'hiver, les Rouches auraient lutté pour le titre au lieu de se retrouver empêtrés dans d'improbables play-offs 2. Aujourd'hui, Merveille Bokadi, puis Uche Agbo ont débarqué à Sclessin. Un duo que Ricardo Sa Pinto décide d'aligner de concert devant la défense, avec les inévitables limites que cela implique.

Avec le ballon, la paire médiane n'existe pas. Le cuir passe directement des pieds de Guillermo Ochoa aux muscles d'Orlando Sa, à moins que l'axe du jeu ne soit soigneusement contourné par Sébastien Pocognoli et Collins Fai, qui jouent directement le long de la ligne. Généralement servis dans des conditions difficiles, Edmilson Junior et Matthieu Dossevi doivent alors faire des différences énormes, pour passer d'une possession compliquée à une occasion de but. Des prouesses dont les deux ailiers rouches, références à leur poste en championnat, sont évidemment capables, mais qui leur sont demandées de manière un peu trop systématique pour être viables à long terme.

L'idée de Sa Pinto, peu intéressé par la possession du ballon (38 % après une vingtaine de minutes, à domicile), pouvait tenir la route face à Genk, mais le replacement défensif de ses hommes en 4-4-2 a laissé entrevoir des failles évidentes, à cause des errances d'Agbo et Bokadi. Sur le but de Siebe Schrijvers, Agbo sort au pressing sur Sander Berge, prenant un rôle de milieu central droit qu'occupait déjà Bokadi quelques mètres plus bas. Le Norvégien en profite pour libérer Brian Heynen, qui envoie tranquillement Schrijvers vers le but. Le duo était censé apporter de la compacité dans l'axe, et c'est là qu'il est surpris.

Le Standard a renversé la vapeur grâce à une erreur adverse, et un exploit conjugué de Dossevi (seul contre trois sur son flanc) et de Mpoku, auteur d'une reprise débordante de talent. Une recette qui suffit à gagner des matches, mais qui sera rapidement essoufflée sur la longueur d'un championnat.

Par Guillaume Gautier

Nos partenaires