"Sur base du dossier, Deschacht ne peut être qu'acquitté"

17/05/17 à 16:52 - Mise à jour à 16:52

Source: Belga

"Sur base du dossier, Olivier Deschacht ne peut être qu'acquitté par la Commission des jeux de hasard", a commenté mercredi Luc Deleu, conseil du joueur, en sortant de l'audience concernant ce dernier pour une affaire de paris sur des matchs de football. L'ancien capitaine d'Anderlecht, qui était lui-même présent mais ne s'est pas montré à la presse, a réaffirmé que depuis 2009, seul son frère avait utilisé le compte à son nom incriminé.

"Sur base du dossier, Deschacht ne peut être qu'acquitté"

Olivier Deschacht © Belga

Me Deleu a commencé par fustiger les fuites du dossier dans la presse. "Nous avons reçu la lettre de la Commission le 23 janvier alors que les journaux avaient déjà publié les éléments le 19", a déclaré l'avocat, qui a demandé une audience publique, ce qui lui a été refusé. "Mon client avait déjà été condamné, sans possibilité de se défendre."

Le conseil d'Olivier Deschacht s'en est pris au gendarme des jeux de hasard. "Nous avons reçu une lettre établissant au préalable des charges contre Olivier. La Commission a violé ses propres règles en matière de secret professionnel", a-t-il dénoncé.

Une source haut placée au sein de l'instance assure de son côté qu'il n'y avait aucun a priori quant au cas du joueur et déplore les fuites ainsi que le traitement médiatique dont a fait l'objet le latéral gauche du Sporting.

Sur le fond, Me Deleu a répété la version d'Olivier Deschacht, à savoir que celui-ci n'avait rien fait d'illégal et que c'est son frère Xavier qui a utilisé un compte à son nom lors de la période qui pouvait être considérée comme infractionnelle.

"Il n'y avait pas de législation jusqu'en janvier 2010 et les faits datant d'avant 2012 ne peuvent être pris en compte en raison de la prescription après cinq ans", a précisé l'avocat. "Or, Olivier n'a plus utilisé le compte après son départ du domicile familial en 2009. Dans le dossier distinct qui le concerne, son frère Xavier reconnaît qu'il a été le seul à en faire usage. Malheureusement, ses déclarations n'ont pas été prises en compte dans le dossier d'Olivier."

Xavier Deschacht a lui-même été entendu par la Commission dans la foulée de son frère. Le joueur de l'Antwerp Tuur Dierckx, pour un dossier similaire, était par ailleurs également présent mercredi pour s'expliquer devant l'institution.

Une fois le dossier de la Commission transmis à Me Deleu, celui-ci aura encore la possibilité d'y apporter des précisions par écrit. Une décision est attendue en principe pour le 28 juin. Un appel sera par la suite encore possible devant le tribunal de première instance de l'arrondissement judiciaire de résidence d'Olivier Deschacht.

L'Union belge de football (URBSFA) devra à son tour se prononcer sur le volet sportif, et éventuellement infliger une suspension. Au total, 2.622 paris sportifs ont été effectués depuis le compte du joueur anderlechtois. Plusieurs dizaines d'entre eux concernent des rencontres du club bruxellois auxquelles il a participé.

Nos partenaires