Suicide de J.-P. Detremmerie: Georges Leekens a perdu "son deuxième père"

21/02/16 à 14:55 - Mise à jour à 14:55

Source: Belga

(Belga) L'ex-entraîneur des "Hurlus", Georges Leekens, s'est déclaré très surpris et surtout très touché par le suicide par pendaison de l'ancien président de l'Excelsior Moucron, Jean-Pierre Detremmerie. A deux reprises, entre 1995 et 1997, où il avait mené l'équipe tout en haut du championnat, puis en 2003-2004, l'ancien patron des Diables Rouges avait dirigé l'équipe mouscronnoise.

"Cette incroyable nouvelle m'a frappé comme un coup de canon", a-t-il commenté. "Il s'agit d'une grande perte. Il avait été à deux reprises mon président et je suis franchement ébranlé. Je le respectais énormément. J'ai vécu de très heureux moments à Mouscron auxquels je l'associe bien sûr largement..." "J'ai ainsi participé à l'accession du club à la première division en 1996, obtenue de très séduisante manière. Personne là-bas n'a d'ailleurs oublié cette enivrante odyssée. Elle s'est du reste poursuivie au plus haut niveau, jusqu'à mon départ à la fédération comme coach des Diables Rouges. Monsieur Detremmerie était quelqu'un de très bon. Un homme de coeur. Il était même comme un deuxième père pour moi. Il a fait l'Excel et l'a élevé au rang de grand club". "Je sais qu'il était aussi énormément apprécié dans le monde de l'entreprise", poursuit Leekens. "Dans sa région en particulier, qu'il a également fait prospérer. J'avais encore récemment été en contact avec lui. Même quand j'étais en Tunisie, on se téléphonait assez régulièrement. Il va me manquer, ainsi qu'à beaucoup de gens, à commencer par tous les Mouscronnois..." Celui qui a été bourgmestre de Mouscron de 1980 à 2006 allait être fixé sur son sort mardi au sujet d'un renvoi ou non en correctionnelle sur l'affaire des finances occultes de l'Excelsior. Il était inculpé de faux, usage de faux et d'abus de biens sociaux. (Belga)

Nos partenaires