Standard-Zulte : un duel historiquement explosif

26/11/15 à 16:08 - Mise à jour à 16:07

Depuis dix années maintenant, les différentes confrontations ont laissé place à bon nombre de renversements de situation, folie en tribune et embrouilles sur le terrain. Le match de vendredi soir sera d'ores et déjà marqué par la non-présence des fans liégeois, privés de déplacement par mesure de sécurité. Regard dans le passé sur les événements marquants entre le Standard et sa bête noire.

Standard-Zulte : un duel historiquement explosif

Standard - Zulte Waregem, un duel chaud, chaud,chaud. © BELGAIMAGE

Dix victoires, neuf défaites et sept nuls. Soit un bilan comptable de 37 points sur 78 pour les Liégeois. Le bilan est maigre, trop maigre. Les Rouches, en quête de points, devront batailler sur le terrain face à leur bête noire pour ramener un résultat favorable en bord de Meuse. Le couac ? Seul le Sporting d'Anderlecht s'est imposé au Gaverbeek cette saison...

Leurs confrontations laissent souvent place à des scénarii imprévisibles. Il y'a un peu plus de dix ans, le Standard s'imposait pour la première fois de son histoire à Zulte dans un match on ne peut plus fou. Après avoir été mené d'un but, Mémé Tchité et Garbini (et oui) inversaient, tous deux, la tendance dans les arrêts de jeu pour donner la victoire au matricule 16. Mais l'événement marquant de ce 14 août 2005 fut le doigt d'honneur de Sergio Conceiçao pointé en direction du public de Waregem. Un geste qui lui vaudra un P.-V. et une belle amende dressée par la police locale.

Six mois plus tard, lors de la même saison, le Portugais se faisait à nouveau remarquer de la plus mauvaise des manières lors du match aller des demi-finales de Coupe de Belgique. Après avoir craché sur Stijn Meert, il reçoit une carte rouge et, dans un geste de furie, jette violemment son maillot au visage de l'arbitre. Conceiçao écope d'une lourde suspension de quatre mois. "Grâce à Conceiçao et moi, c'est un "derby" ! Même s'il s'agit d'un derby de deux cents bornes", déclarait fièrement Stijn Meert en 2011 dans une interview accordée à la Dernière Heure.


Dans le même genre et tout aussi bouillant que le Portugais, Milan Jovanovic a offert une image qui sera à jamais gravée dans l'histoire du football belge. Après s'être livré intensément dans un duel avec Bart Buysse, le serpent serbe se frotte au défenseur de Zulte et tente de lui mordre l'oreille. Il s'agit probablement du coup de sang le plus célèbre de Jova, qui aura par cette altercation en 2009, inspiré son ancien coéquipier de Liverpool, Luis Suarez.

En octobre 2011, les Ultras Inferno fêtent leurs 15 ans, de quoi offrir un craquage spectaculaire et un beau tifo à Sclessin. Au final, les hommes de José Riga repartiront avec les trois points grâce à l'unique but de la rencontre inscrit par Gohy By Cyriac.

Dans la catégorie "retournement de situation", la troisième journée de Play-offs 1 entre Zulte et le Standard d'avril 2013 aura privé les Flandriens d'un précieux succès dans la course au titre avec Anderlecht. Après avoir été menés 3-1, les Standarmen inversent la tendance en inscrivant trois goals d'affilée (avec une superbe frappe de William Vainqueur qui soulèvera le trophée du plus beau but de l'année en Pro League).

La vidéo

Pour les derniers faits majeurs entre les deux clubs, le match du 19 octobre 2014 fut arrêté par l'arbitre à cause des fans du Standard. Trop chauds à certains moments, certains d'entre eux ont laissé éclater leur colère au sein de la tribune présidentielle afin d'afficher leur ras-le-bol envers Roland Duchâtelet. Un triste geste qui aura mis les supporters du Standard dans le collimateur de la Cour Belge d'Arbitrage pour le Sport (CBAS) depuis cet incident. Le match à huit-clos étant évité, le Standard se sera tout de même vu infliger une amende de 5.000€.

Par Sébastien Ferrante (stagiaire)

Nos partenaires