Standard: Lucien D'Onofrio a négocié une transaction pénale

26/06/15 à 17:59 - Mise à jour à 18:02

Source: Belga

L'ancien dirigeant du Standard de Liège Luciano D'Onofrio, mis en cause dans le dossier financier dit "du Standard de Liège", a signé une transaction pénale avec le parquet qui met fin aux poursuites dont il faisait l'objet, a fait savoir vendredi son avocat, Me Paul Delbouille.

Standard: Lucien D'Onofrio a négocié une transaction pénale

© BELGA

Lucien D'Onofrio ne comparaîtra pas donc pas devant le tribunal correctionnel de Liège pour répondre des faits.

L'ancien dirigeant du Standard de Liège Luciano D'Onofrio et une vingtaine d'autres personnes, des ex-dirigeants du club liégeois, des agents de joueurs et des footballeurs ainsi que des personnes morales (des sociétés) avaient fait l'objet d'une décision de renvoi devant le tribunal correctionnel de Liège. Le dossier concerne des "transferts suspects" et les préventions vont du blanchiment d'argent, au faux et usage de faux et à la simulation de rémunération.

Ces décisions de renvoi devant le tribunal avaient été ordonnées par la chambre du conseil de Liège puis par la chambre des mises en accusation, pour les inculpés qui avaient fait appel. A différents stades de la procédure, plusieurs inculpés avaient cependant déjà signé une transaction pénale avec le ministère public pour mettre fin aux poursuites.

C'était notamment le cas d'Alphonse Costantin, de Pierre François, de Michel Preud'homme, de Michel Verschueren et de l'Asbl RSC Anderlecht. A son tour, Lucien D'Onofrio s'est engagé dans cette voie et a signé un accord avec le ministère public ce vendredi. Cet accord met donc fin aux poursuites pénales.

En savoir plus sur:

Nos partenaires