Standard : Lawarée très discuté

06/10/15 à 08:41 - Mise à jour à 09:11

Source: Sportmagazine

Le président préfère désormais attendre les suites judiciaires de la prétendue affaire de corruption avant de sortir du bois. Le rôle d'Axel Lawarée est de plus en plus dans l'oeil du cyclone.

Standard : Lawarée très discuté

Bruno Venanzi, président du Standard, et Axel Lawarée, directeur technique du club. © BELGA

Ricardo Faty, parti à Bursaspor, l'a d'ailleurs pointé du doigt : "Depuis qu'il est arrivé, rien ne va plus au niveau sportif. Tout le monde doit prendre ses responsabilités, lui y compris. Il doit assumer ses erreurs". Et des erreurs, il y en a eues.

La volonté déclarée du président Venanzi de clôturer rapidement le mercato afin de faciliter le boulot de Slavo Muslin est très vite apparue irréalisable. Les deux coûteuses nouvelles recrues, Ivan Santini et Mohamed Yattara, ont rapidement affiché leur méforme alors que le cas Geoffrey Mujangi Bia a trop longtemps traîné. A tel point que Venanzi, voulant se débarrasser de son salaire, était prêt à voir son joueur le plus prolifique de l'an dernier partir gratuitement. Il a fallu l'appui et l'entregent de l'agent et ami Christophe Henrotay pour arriver à un compromis jugé satisfaisant pour les deux parties.

Aujourd'hui, si le mercato entrant d'Axel Lawarée, qui a dû à sa décharge travailler avec des moyens limités, est problématique, on lui reproche aussi d'être incapable de faire sortir les joueurs et de perturber une trésorerie mal en point. Seulement, Lawarée n'a pas l'étoffe de directeur technique d'un club comme le Standard. "Il a beau jouer les durs quand on le croise, il ne prend jamais une décision forte", nous raconte un joueur.

A contrario, Bruno Venanzi sait qu'il peut compter sur quelqu'un de totalement dévoué, qui à l'image de son président novice, est prêt à tout ou presque pour saisir cette opportunité unique. Et l'homme ne lésine donc pas sur la charge de travail. Mais est-ce le rôle du directeur technique d'un club de la dimension du Standard de gérer la paperasserie du logement d'un des derniers transferts du mercato ?

L'arrivée officielle de Daniel Van Buyten, que l'on dit imminente mais qui se fait attendre, va inévitablement reléguer Lawarée au second plan. Avec Big Dan, on ne boxe évidemment pas dans la même catégorie en termes d'image et de réseau. L'ex-défenseur du Bayern est réapparu du côté de l'Académie en fin de semaine dernière alors que des problèmes privés l'avaient obligé à rester en retrait pendant une dizaine de jours.

Retrouvez tout notre dossier Standard dans Sport Foot Magazine de ce mercredi.

En savoir plus sur:

Nos partenaires