Stage du COIB à Rio Maior - Le sélectionneur Pieter Gysel et l'équipe de shorttrack iront en stage aux USA

24/05/17 à 14:50 - Mise à jour à 14:52

Source: Belga

(Belga) Les membres de l'équipe belge de shorttrack effectueront cet été un stage de longue durée aux Etats-Unis, à Salt Lake City, a déclaré le sélectionneur national Pieter Gysel, mercredi, durant le stage du COIB à Rio Maior, au Portugal. "En vue des Jeux Olympiques de PyeongChang ce stage est certainement un plus", a déclaré Gysel.

La délégation de shorttrack présente à Rio Maior comprend Jens Almey, Ward Pétré, Stijn Desmet, sa soeur Hanne Desmet et Evelien van Kerckvoorde. Gert-Jan Goeminne et Rino Vanhooren n'ont pu être présents au Portugal mais feront bien le voyage aux Etats-Unis. "Les prochains mois, nous pourrons nous entraîner de manière plus professionnelle", a expliqué Gysel. "Nous partirons le 1er juin. Dans un premier temps, nous resterons un mois avant de rentrer à la maison et repartir ensuite. Nous resterons là-bas entre un et quatre mois. Jusqu'ici, nous nous entrainions à la patinoire d'Hasselt, mais nous sommes devenus trops grands pour elle. Pour l'étape suivante, nous devons nous exiler. Nous avons pu conclure un bon accord avec les Américains, nous pourrons nous entraîner avec l'équipe nationale américaine. Pour assurer le professionnalisme de notre groupe, c'est très important de s'entraîner avec des athlètes expérimentés." On ne sait toujours pas quels shorttrackeurs pourront participer aux Jeux. "Individuellement, nous devons placer des gens dans les 32 premiers (les 36 premiers pour le 1.500m, ndlr) lors des quatre tournois qualificatifs (les manches de Coupe du monde de Budapest, Dordrecht, Shanghai et Séoul, ndlr). Ce ne sont pas des places personnelles, mais par pays. Après les quatre tournois, nous saurons combien de places la Belgique aura, pas encore qui ira aux Jeux. Cela, c'est la fédération belge qui devra le décider. Pour le relais, huit équipes peuvent participer. C'est une sélection très dure, mais si tu te qualifies, tu es assuré d'une place dans le top-8 et du diplôme olympique. Ce serait le scénario de rêve", a déclaré Gysel. Le sélectionneur s'attend dans tous les cas à ce que des shorrtrackeurs belges soient du voyage en Corée du Sud. "Nous sommes presque certains d'obtenir des places individuelles. Je pense qu'on peut envisager une place chez les filles. Chez les garçons, une place est pratiquement sûre et on en aura peut-être une deuxième. Ce n'est pas impossible, mais beaucoup dépendra de la progression qu'ils feront durant les prochains mois." Le premier tournoi de qualification aura lieu fin septembre (28 septembre-1er octobre) à Budapest. Le dernier est programmé du 16 au 19 novembre à Séoul. (Belga)

Nos partenaires