Six médailles, trois en or: Thiam, les Tornados made in Borlée et Koen Naert

13/08/18 à 07:11 - Mise à jour à 07:13

Source: Belga

(Belga) Trois médailles d'or, deux médailles d'argent, une de bronze, deux places au pied du podium (4e), le bilan de la délégation belge, le meilleur de l'histoire, a de quoi réjouir alors que se sont achevés les championnats d'Europe d'athlétisme dimanche à Berlin, en Allemagne.

Cerise sur le gâteau, la nouvelle génération pointe déjà le bout de son nez au niveau international et semble bien prometteuse à l'image de Jonathan Sacoor, la nouvelle pépite du tour de piste, digne successeur des Borlée. Elle aura réussi le Grand Chelem en plein air. Championne olympique 2016 à Rio, championne du monde 2017 à Londres, championne d'Europe 2018 à Berlin, à 23 ans, Nafissatou Thiam plane sur l'heptathlon qu'elle a remporté vendredi à l'issue de la 2e journée qui l'a vu renverser une situation certes pas compromise, loin de là, mais compliquée au premier jour après des débuts difficiles. Samedi, le relais 4X400m a conservé son titre de champion d'Europe. Au sommet international depuis 2008 et les Jeux Olympiques de Pékin, les protégés de Jacques Borlée ont conquis dans le stade mythique des Jeux de Berlin 1936 une dixième médaille pour leur dixième anniversaire au plus haut niveau mondial et leur 21e finale. C'est leur troisième titre européen dans un chrono, qui plus est, sous les 3 minutes. Dylan Borlée, Jonathan Borlée, Jonathan Sacoor et Kevin Borlée ont bouclé les quatre tours de piste en 2:59.46, soit le meilleur temps européen de l'année. Kevin et Jonathan sont ainsi montés ensemble sur le podium. Encore. Ils y étaient déjà sur 400m en individuel pour la première fois de leur carrière. Kevin Borlée a pris l'argent, son 3e métal international, Jonathan le bronze, sa première médaille individuelle dans de grands championnats internationaux, lui qui fut à quatre reprises dans le top 5. La semaine berlinoise s'est achevée dimanche par l'or décroché par Koen Naert, 28 ans, sur le marathon en 2h59.51., son meilleur temps, le record des championnats et le premier titre noir-jaune-rouge européen au marathon depuis Karel Lismont en 1971. La semaine berlinoise avait déjà été brillamment lancée par Bashir Abdi qui a surpris dans la chaleur d'un soir sur 10.000m allant chercher la médaille d'argent dans une course où Soufiane Bouchikhi a terminé 6e. Sans un pas de travers au moment de se rabattre en début de 5.000m, Isaac Kimeli aurait conservé sa 5e place sur la piste samedi sans être disqualifié. Hanne Claes - sur 400m haies et avec les Belgian Cheetahs dans le relais 4X400m - est allée chercher la 4e place à deux reprises. Elle aura disputé sa course sur les haies, le soir des séries du relais démontrant toute son envie de porter ce projet auteur d'un nouveau record de Belgique (3:27.69) et qui se place sur les rails, espère-t-elle, des JO de Tokyo 2020. Question top 8, Ismail Debjani a assuré le sien (8e) sur 1.500m. Jonathan Sacoor (4X400m), 18 ans, Michael Obasuyi (110m haies), 19 ans ce dimanche, Eliott Crestan (800m), 19 ans, Manon Depuydt (200m), 21 ans, Renée Eykens (800m), 22 ans, Hanne Maudens (heptathlon), 21 ans, Elise Vanderlest (1.500), 20 ans, Noor Vidts (heptathlon), 22 ans, Margo Van Puyvelde (400m, 4X400m), 22 ans, c'est la nouvelle génération qui fait déjà le plein d'expérience chez les seniors. De bon augure pour le prochain rendez-vous européen à Paris, en 2020. Il n'aura manqué sur la photo que Thomas Van der Plaetsen, le champion en titre au décathlon contraint à l'abandon au premier jour, touché au pied gauche. (Belga)

Nos partenaires