"Si la mayonnaise continue à prendre, même la Gantoise sera encore en course pour le titre"

02/02/17 à 15:17 - Mise à jour à 15:16

Source: Sportmagazine

Derrière le trio de tête formé par le Club de Bruges, Anderlecht et Zulte Waregem, six équipes sont encore en lice pour décrocher leur ticket pour les Play-Off 1: Charleroi, Ostende, la Gantoise, Malines, Genk et le Standard. Tous les jours de cette semaine, Sportmagazine.be en analyse un. Aujourd'hui, La Gantoise.

"Si la mayonnaise continue à prendre, même la Gantoise sera encore en course pour le titre"

Hein Vanhaezebrouck © BELGA

D'après certains, la Gantoise est aussi certaine d'accéder en PO1, même si mathématiquement ce n'est pas sûr. Est-ce également votre avis, compte tenu du programme restant ?

Fréderic Vanheule: Je n'en suis pas si sûr. La Gantoise joue encore à Zulte Waregem, au Standard et à Waasland-Beveren et elle n'a pas de bonne réputation en déplacement, avec seulement une victoire et un maigre 8 sur 36 en déplacement cette saison. En plus, Zulte Waregem et Standard luttent également contre la dégradation. À domicile, les Buffalos affichent 31 sur 36, mais les équipes invitées, Eupen, Mouscron et KV Malines, ont également besoin de tous leurs points. Ce sera difficile, et Gand devra se prouver, ce sera ça passe ou ça casse."

Il est frappant aussi qu'avec Lovre Kalinic dans le but les Buffalos n'aient encaissé aucun goal en trois duels. Le Nigérian Kalu a fait bonne impression et le Japonais Kubo a immédiatement marqué contre le Club de Bruges. La Gantoise a-t-elle ses chances ?

Il est clair que Kalinic vaut son prix (trois millions d'euros, NDLR). Non seulement pour ses sauvetages, mais aussi parce qu'il donne confiance à la défense. Ainsi, Mitrovic ose davantage jouer à l'arrière alors qu'avec Jacob Rinne ils avaient moins confiance. Kalu est étonnant : sa vitesse et sa profondeur sont une plaie pour les défenseurs. Et en cas de perte du ballon, il se replie. Le manque de travail défendeur de Dieumerci Ndongala est probablement une des raisons pour lesquelles Gand l'a laissé partir aussi facilement au Standard. Comme beaucoup de joueurs asiatiques, Yuya Kobo est très vif et rapide. Cet hiver, la Gantoise s'est renforcée, tant sur le plan de la qualité que de la quantité".

Imaginez que les choses tournent mal: à quel point serait-ce grave pour un club devenu champion en 2015 et qui a obtenu de bons résultats en Champions League?

"Ce serait ni plus ni moins une catastrophe pour le club: le ratage du PO1 ne correspond pas au nouveau statut de La Gantoise. Tant le président Ivan De Witte que l'entraîneur Hein Vanhaezebrouck espèrent même encore un nouveau titre. Et si la mayonnaise prend et qu'ils font une belle série, ils ne seront pas loin. La victoire du match vedette contre le Club de Bruges est déjà un boost. Et celui qui démarre les PO1 par trois victoires successives se met tout de suite dans la course. Le Standard aussi a déjà réussi à se remettre dans la course de cette façon. J'imagine que Vanhaezebrouck citera ce précédent pour motiver ses joueurs."

Nos partenaires