Serie A - Le président de la FIFA Infantino soutient Muntari, l'Italie pourrait être sanctionnée

09/05/17 à 15:08 - Mise à jour à 15:09

Source: Belga

(Belga) Le président de la FIFA Gianni Infantino a apporté son soutien à Sulley Muntari, mardi. Le joueur ghanéen de Pescara avait reçu deux cartes jaunes, et donc un rouge, lors d'un match de Serie A après avoir protesté et quitté le terrain en raison d'insultes racistes à son égard provenant des tribunes. La secrétaire générale de la FIFA Fatma Samoura a indiqué que la fédération italienne pourrait être sanctionné pour sa gestion de l'affaire.

"Malheureusement, il y a des idiots partout, mais nous devons les combattre", a expliqué Infantino en marge du Conseil de la FIFA à Manama, capitale du Bahreïn. Infantino a déclaré vouloir s'entretenir tant avec le président de la Fédération italienne Carlo Tavecchio qu'avec Muntari. "Nous travaillerons ensemble", a expliqué Infantino. Le président de la FIFA a également critiqué la gestion de la situation par l'arbitre de la rencontre, Daniele Minelli. "Quand un joueur signale ce genre de situations, la procédure est d'arrêter la rencontre, faire une annonce dans le stade, éventuellement arrêter à nouveau le match si cela continue." Interrogé sur ce qui pourrait être fait face à cette problématique, Infantino a répondu: "se battre. Continuer à se battre. C'est bien de mettre en lumière ces choses quand elles surviennent. Nous devons travailler sur les gens." La secrétaire générale de la FIFA, Fatma Samoura, a pour sa part indiqué que les autorités italiennes pourraient être sanctionnées par rapport au traitement subi par Muntari. "Nous avons un comité en charge d'analyser cela. Et ce comité prendra des mesures", a déclaré Fatma Samoura dans une interview à la BBC. "Ce qui importe, c'est ce que le comité agisse. Et le plus tôt est le mieux. J'ai mes sentiments personnels sur quiconque est traité de la manière dont il (Muntari, ndlr) a été traité sur le terrain et en dehors. Je suis ici pour faire en sorte que la FIFA prenne des mesures appropriées pour chaque cas de discrimination." Lors d'une rencontre à Cagliari le 30 avril dernier, Muntari avait été la cible de cris racistes de la part de supporters locaux. Le joueur s'en était plaint à plusieurs reprises auprès de l'arbitre, qui lui avait brandi une carte jaune pour protestations. Le joueur avait alors quitté la pelouse furieux, recevant une deuxième jaune et donc un rouge. Cette expulsion avait valu à Muntari d'être suspendu une journée par la commission de discipline de la Serie A. La cour d'appel de la Fédération a annulé la suspension suite au recours du joueur. (Belga)

Nos partenaires