Sels: "Je n'ai pas clos le chapitre Newcastle"

18/04/18 à 11:12 - Mise à jour à 11:12

Source: Sportmagazine

Si Anderlecht reste en lice pour les premières places, c'est grâce à Matz Sels. Avec un brin de chance, le Mister nice guy du Sporting va rééditer ses performances gantoises. Pour retourner ensuite à Newcastle? Entretien.

Sels: "Je n'ai pas clos le chapitre Newcastle"

Matz Sels: " Mon avenir ? Je dépends des projets de Newcastle, auquel je suis encore lié plusieurs années. " © belgaimage

Matz Sels à propos...

...de la concurrence avec Frank Boeckx : "Frank Boeckx n'est pas encore rétabli mais Enzo D'Alberto est le coming man et Boy de Jong n'est certainement pas un mauvais gardien. Je n'ai pas besoin de concurrence pour être performant. Je m'entretiens en effectuant des exercices supplémentaires avant ou après les séances. Mais j'ai besoin de sentir qu'il y a une hiérarchie entre les gardiens. En début de saison, on a beaucoup changé. J'ai essayé de ne pas trop me prendre la tête mais j'en ai quand même pâti. On ne peut pas entamer un match avec le sentiment qu'on va voler sur le banc à la moindre erreur. Vanhaezebrouck estimait que, sur base de notre engagement, nous méritions tous les deux notre chance et qu'il y avait suffisamment de matches à répartir entre nous. Il n'a pas tort. D'autres équipes, mêmes des ténors européens, pratiquent la rotation. Il y a quelques années, Barcelone l'a fait avec Ter Stegen et Bravo."

...de son futur : "Pour le moment, je pourrais faire des déclarations en tous sens : je veux rester à Anderlecht, je veux partir, je veux un autre club. Mais je dois attendre. Je dépends des projets de Newcastle, auquel je reste lié plusieurs années. Je n'ai plus eu de nouvelles depuis quelques mois mais je ne me prends pas la tête. Dès que le club aura assuré son maintien en Premier League, ce qui semble bien parti, il me contactera. Je sais que la presse spécule sur le futur du poste à Anderlecht. Mais qu'en est-il réellement? Maintenant que Marc Coucke et Luc Devroe sont officiellement au club, il y aura sans doute un entretien. Ou pas. C'est possible. Je dois leur laisser le temps d'étudier tous les dossiers. Je verrai bien. Je suis ouvert à un entretien. J'écouterai ce qu'on a à me dire. Je souhaite savoir si le club souhaite me conserver. Mais je n'ai pas clos le chapitre Newcastle. Je reste très reconnaissant envers Rafael Benitez de m'avoir embauché."

...des chances de titre d'Anderlecht : "Quand on s'incline dès le premier match des PO1, on doit être modeste et se contenter de dire qu'on joue pour la deuxième place. Dans notre situation, parler du titre n'a aucun sens. Pour le moment, ce qui est important, c'est de tenir à l'écart nos poursuivants, Genk, le Standard et Charleroi. Nous sommes en plein money-time. Ce n'est pas la manière dont on prend des points qui compte. Gand ? Nous recelons aussi des joueurs qui peuvent faire la différence mais notre noyau est étriqué. Ce n'est pas une excuse mais un fait. Gand a un noyau de 25 hommes alors que nous sommes une quinzaine à l'entraînement. Certains joueurs sont en train de revenir. Le tout est de voir quand nous pourrons les récupérer."

Par Alain Eliasy

Retrouvez l'intégralité de l'interview de Matz Sels dans votreSport/Foot Magazine

Nos partenaires