Sa Pinto "ne pouvait pas dire non" au Standard

12/06/17 à 17:50 - Mise à jour à 17:51

Source: Belga

(Belga) Dix ans après y avoir mis un terme à sa carrière de joueur, le Portugais Ricardo Manuel da Silva Sa Pinto, 44 ans, est de retour à Sclessin. Cette fois, l'ancien attaquant aura la lourde tâche de diriger les 'Rouches', absents des playoffs I depuis deux ans. "Je ne pouvais pas dire non au Standard", a confié l'entraîneur en conférence de presse, lundi.

"C'est un grand honneur pour moi. Le Standard est un club que j'aime et que j'ai toujours porté dans mon c?ur. Je suis parti il y a dix ans, mais j'ai continué à regarder ses matches. J'ai toujours des amis ici. Liège est une ville sympathique pour moi et ma famille", a expliqué le Portugais. Ricardo Sa Pinto a signé un contrat d'un an avec une option pour une année supplémentaire. "Dans le football, il y a beaucoup de variables pour arriver au succès. J'ai préféré commencer comme cela." Le Portugais est bien conscient de son premier objectif: "nous devons jouer les playoffs I. Cela fait deux ans qu'on les manque. Nous devons nous qualifier et je suis sûr qu'on y sera." Quant à son style de jeu, il explique: "quand on on n'a pas le ballon, j'aime avoir une équipe organisée, qui travaille ensemble, avec de la discipline et de la solidarité. J'aime avant tout le jeu offensif, et les supporters du Standard ont besoin de ça. Mais le premier objectif est de gagner. Si on gagne et qu'on joue bien, c'est mieux." Sa Pinto se décrit comme un entraîneur qui "aime donner des responsabilités" à ses joueurs. "Il y a des règles, que tout le monde devra respecter. Mais j'aime aussi la proximité dans la relation. Je donne de la liberté et de la responsabilité aux joueurs." Le nouvel entraîneur des 'Rouches' a été choisi pour amener sa 'grinta' au vestiaire liégeois. Ancien joueur, il connaît bien la pression propre à Sclessin. Il a également sa vision de la 'mentalité Standard'. "C'est croire que tu peux toujours gagner, ne jamais arrêter de croire que tu peux gagner. Il faut toujours être ambitieux. Dès que l'arbitre siffle le coup d'envoi, tu dois penser que tu peux gagner. Après, au coup de sifflet final, tu perds peut-être, c'est le football, mais au moins tu auras tout fait pour essayer de gagner." Sa Pinto ne s'est pas prononcé quant à des futures recrues. "Des premières indications, j'ai un bon groupe. Large, c'est vrai. Il y a quelques postes que l'on peut améliorer, certes. Mais on doit avant tout travailler pour améliorer les résultats." (Belga)

Nos partenaires