Ruta del sol: 4e sacre pour Valverde, vainqueur au sommet de l'Alto de Peñas Blancas

21/02/16 à 17:41 - Mise à jour à 17:41

Source: Belga

(Belga) L'Espagnol Alejandro Valverde (Movistar) a ajouté un quatrième Tour d'Andalousie (Ruta del sol, cat 2.1) à son palmarès dimanche au terme d'une victoire impressionnante dans l'ultime étape de l'édition 2016 se terminant au sommet de l'Alto de Peñas Blancas, dans le sud de l'Espagne. A l'arrivée, il devançait le Néerlandais Bauke Mollema (Trek-Segafredo) et le Polonais Rafal Majka (Tinkoff).

Le champion d'Espagne (35 ans), dont c'est la première victoire cette saison, a attaqué à 7 km de l'arrivée et a rapidement creusé l'écart dans cette ascension de première catégorie. Il a franchi la ligne avec 48 secondes d'avance sur l'Américain Tejay Van Garderen (BMC, 4e de l'étape), porteur du maillot rouge, vainqueur contre-la-montre samedi, qui a dilapidé le capital de 22 secondes dont il disposait sur son rival. Valverde avait déjà remporté le Tour d'Andalousie en 2012, 2013 et 2014. Avec quatre trophées, il détient le record du nombre de titres dans cette épreuve. L'étape de dimanche comprenait cinq ascensions. Tosh Van der Sande s'est glissé dans une échappée à treize vouée à l'échec parce qu'elle ne comprenait aucun coureur de Gazprom-Rusvelo. Elle ne compta jamais plus d'une minute d'avance. Tim Wellens (Lotto-Soudal) s'est lui montré actif dans une autre attaque menée en compagnie de Rubén Fernández (Movistar) et de Simon Geschke (Giant-Alpecin). Wellens se débarrassa toutefois des deux hommes pour aborder seul l'ascension de Peñas Blancas avec 1:30 d'avance. Il allait tenir jusqu'au pied de la dernière difficulté du jour où s'enfuit à son tour son coéquipier Jelle Vanendert, repris deux kilomètres plus loin. Alejandro Valverde avait lui plus de forces dans les jambes et en profita pour partir seul à 7 kilomètres du sommet. Tejay van Garderen, qui allait perdre son beau maillot rouge de leader de l'épreuve, s'avéra incapable de le suivre ou réagit en tout cas trop tard. Il allait d'ailleurs coincer et devoir laisser passer Bauke Mollema puis Rafal Majka. (Belga)

Nos partenaires