Ruben Bemelmans se prépare avec J-W Tsonga pour défier le Géorgien Nikoloz Basilashvili

16/01/18 à 10:21 - Mise à jour à 10:23

Source: Belga

(Belga) Ruben Bemelmans (ATP 117) va tenter de se qualifier pour la première fois de sa carrière pour le troisième tour de l'Open d'Australie de tennis, mercredi à Melbourne. Brillant vainqueur du Français Lucas Pouille (ATP 18), lundi soir, le Limbourgeois, 30 ans, issu des qualifications, rencontrera le Géorgien Nikoloz Basilashvili (ATP 61), 25 ans.

"Je suis très content de me retrouver là", a-t-il confié. "Cela prouve que tous les efforts fournis lors de la préparation hivernale portent leurs fruits. J'ai beaucoup travaillé physiquement. J'ai également changé de raquette pour trouver plus de contrôle dans les échanges et plus de confiance pour lâcher mes coups. Et je consulte aussi depuis quelque temps une spécialiste néerlandaise pour améliorer mes mouvements sur le court. Je savais que je pouvais réaliser ce genre de performance, mais ce dont j'ai surtout envie, cette année, c'est de trouver de la constance afin de me stabiliser dans le Top 100. Je ne veux plus jouer au yo-yo". Ruben Bemelmans n'a encore jamais affronté Nikoloz Basilashvili, mais il sait à quoi s'attendre. Le Géorgien étant réputé pour ses frappes lourdes, le Genkois s'est préparé en compagnie de Jo-Wilfried Tsonga (ATP 15), compatriote et coéquipier de Lucas Pouille en équipe de France de Coupe Davis. Une solution qui convenait également au Manceau, vu qu'il affrontera un gaucher en la personne du jeune Canadien Denis Shapovalov (ATP 50), 18 ans. "C'est un deuxième tour jouable, mais je ne me considère pas pour autant comme le favori", poursuit-il. "Vu que je sors des qualifications, tous les joueurs que j'affronte sont forcément mieux classés que moi. Je ne devrai pas lui donner de rythme, mais continuer à bien varier mon jeu, en utilisant notamment mon slice. J'ai gagné en maturité, je suis en forme et je pense que je gère mieux les moments importants. Il faudra être présent du premier au dernier point, mais je crois en mes chances..." (Belga)

Nos partenaires