Roland-Garros - Kim Clijsters, gagnante du Trophée des Légendes: "Toujours un plaisir de revenir ici"

10/06/17 à 21:00 - Mise à jour à 21:01

Source: Belga

(Belga) Kim Clijsters a aussi remporté Roland Garros samedi. La Limbourgeoise, qui a fêté ses 34 ans jeudi, a triomphé pour la troisième fois dans le Trophée des Légendes, l'épreuve de doubles qui réunit chaque année les anciennes gloires du circuit en marge des Internationaux de France. Aux côtés de l'Américaine Tracy Austin-Holt, elle s'est imposée 6-3, 3-6 et 10-5 au super tie-break contre la paire formée par Lindsay Davenport Martina Navratilova

"C'était très agréable de jouer avec Tracy et d'apprendre à la connaître. Nous ne sommes pas de la même génération, mais ce fut un honneur de faire équipe avec elle", a-t-elle confié. "C'est toujours un plaisir de revenir ici à Paris. J'ai eu l'occasion d'assister à beaucoup de matches de grandes championnes. Cela fait près de vingt ans que je viens ici et je m'amuse toujours autant sur le terrain. Désolé si notre tennis n'est plus tout à fait le même qu'avant, mais on tâche de faire de notre mieux", sourit-elle. Kim Clijsters, aujourd'hui maman de trois enfants, n'a jamais remporté Roland Garros en simple, mais elle se souvient comme si c'était hier de sa fameuse finale perdue 1-6, 6-4, 12-10 lors de l'édition 2001 contre Jennifer Capriati. L'ancienne N.1 mondiale s'est montrée admirative de l'exploit réalisée par la jeune Lettonne Jelena Ostapenko (WTA 47), lauréate à 20 ans de son premier titre du Grand Chelem. "L'événément n'était pas facile à gérer. C'est excitant et stressant à la fois. Vous ne pouvez pas vous empêcher de penser: 'Et si je gagnais?'. Je n'avais d'ailleurs pas bien dormi la veille. Maintenant que je suis un peu plus âgée, je regarde en arrière et je me rends compte de la chance que j'ai eue. Ostapenko, j'ai déjà eu l'occasion de la voir jouer, à Stuttgart. Elle n'a peur de rien et va de l'avant. Elle joue de manière agressive, montre ses émotions, parfois négatives, mais elle trouve toujours un moyen de tourner cela à son avantage. C'est rafraîchissant", conclut-elle. (Belga)

Nos partenaires