Roland-Garros - Goffin au 2e tour contre le Français Moutet: "Il est capable de beaucoup de choses"

28/05/18 à 00:10 - Mise à jour à 00:12

Source: Belga

(Belga) David Goffin (ATP 9) a failli pouvoir quitter Roland-Garros avant même que le tournoi n'ait véritablement commencé, dimanche, après avoir dû remonter un déficit de deux sets à zéro contre le Néerlandais Robin Haase (ATP 44) sur le court N.1. Au lieu de cela, le Liégeois peut désormais tourner son regard vers un deuxième tour contre le jeune Français Corentin Moutet (ATP 143), 19 ans, bénéficiaire d'une invitation et vainqueur du Croate Ivo Karlovic (ATP 93), 39 ans, 7-6 (7), 6-2 et 7-6 (5).

"J'ai tapé une fois avec lui à Barcelone", expliqua-t-il. "C'est un petit gabarit, gaucher, assez talentueux, très créatif, qui prend la balle tôt. Il sait vraiment faire plein de choses avec sa raquette. Il est en pleine confiance, il a gagné un match à Roland, face à Karlovic. Pour un Français, c'est toujours important. Il a vraiment l'air d'avoir la tête bien sur ses épaules, une bonne attitude. Il faudra faire un match très sérieux, face à un gaucher, ce qui n'est jamais évident sur terre battue. Je pense avoir le jeu pour le gêner." David Goffin devrait en effet pouvoir dominer Corentin Moutet, le nouvel espoir du tennis français, demi-finaliste de l'Open d'Australie et de Wimbledon chez les juniors en 2017, qui dispute à Roland-Garros le deuxième tournoi du Grand Chelem de sa jeune carrière. Le N.1 belge est ensuite revenu sur son âpre rencontre face au Néerlandais. "Je n'ai pas dit que j'étais tendu. Il fallait simplement que je sois un peu plus précis dans mes ouvertures, dans mes prises de balles tôt, sinon il revenait dans l'échange. Une fois que j'ai pris le troisième set, cela m'a donné un peu plus de confiance. J'ai vraiment senti que je faisais de plus en plus mal dans les échanges. Ensuite, c'était de mieux en mieux, jusqu'à la fin. J'ai retourné la situation de belle manière. Tâchons de continuer", conclut-il. (Belga)

Nos partenaires