Retour du RWDM au stade Machtens mais sous conditions

03/06/15 à 06:25 - Mise à jour à 06:25

Source: Belga

En réaction aux déclarations des initiateurs du projet du nouveau club de football RWDM, le Premier échevin de Molenbeek-Saint-Jean en charge des Sports, Ahmed El Khannouss, a défendu mardi soir ses nouvelles exigences en matière de gestion pour le stade Edmond Machtens.

Retour du RWDM au stade Machtens mais sous conditions

Nouveau départ pour le RWDM ? © BELGA

Les propos contestés sont entre autres ceux de Philippe Housiaux, ex-vice-président du COIB (Comité olympique et interfédéral belge) porteur du projet. "La commune nous met des bâtons dans les roues", a-t-il déclaré plus tôt. "Il nous a été proposé un contrat d'un an, renouvelable automatiquement chaque année. A côté de cela, on nous demande d'investir 350.000 euros dans la rénovation d'une des tribunes".

Le White Star a d'abord occupé, sur base d'un contrat renouvelable d'un an, le stade alors délaissé pour cause de faillite et de radiation du RWDM. Il vient de signer une convention d'occupation avec la commune pour la saison prochaine.

L'échevin rappelle que le premier projet soutenu par le RWDM était basé sur le matricule du FC Brussels, en faillite pour une dette de plus 3,6 millions d'euros à laquelle s'ajoute un litige sur l'utilisation de subsides régionaux d'un montant d'environ 2,650 millions. "Ils sont arrivés avec un second projet alors que la convention avec le White Star était déjà finalisée", explique Ahmed El Khannouss.

Un rendez-vous est prévu mercredi à 10H00 entre le White Star, le RWDM et des avocats de la commune pour élaborer un accord de cohabitation. "Nous ne voulons plus d'une non gestion comme par le passé", ajoute l'échevin pour justifier des nouvelles exigences de la commune. Pour le coût de rénovation contesté, il explique que le montant a été évalué lors d'une visite de sécurité mandatée par le ministère de l'Intérieur.

En savoir plus sur:

Nos partenaires