Rallye de Monte Carlo: quatre équipages belges au départ du premier rallye WRC d'une saison qui s'annonce serrée

24/01/18 à 11:39 - Mise à jour à 11:40

Source: Belga

(Belga) Le Rallye de Monte Carlo ouvre la saison WRC à partir de jeudi sur le rocher. Ils seront quatre équipages belges au départ. Outre Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul sur leur Huyndai i20, Pieter Tsjoen roulera avec le Néerlandais Kevin Abbring sur une Ford Fiesta R5 privée. Le RACB a engagé une voiture, une Peugeot, confiée à Guillaume de Mevius et Louis Louka. Amaury Molle et Renaux Herman (Peugeot 208) complètent le quatuor.

Pieter Tsjoen visera un podium en WRC2, la Ligue 2 du rallye, alors que Guillaume de Mevius fait ses débuts dans le championnat du monde des rallyes. Pour le titre, le Français Sébastien Ogier, quintuple champion du monde en titre, sera une nouvelle fois l'homme à battre, mais ils sont toujours plus nombreux à espérer le contrarier. Parmi eux, Thierry Neuville veut tirer les leçons de la défunte saison qui l'a vu terminer à la deuxième place. Sébastien Ogier, recasé chez M-Sport après le retrait de Volkswagen fin 2016, vise un sixième sacre. Son équipe bénéficie cette saison d'un soutien accru de Ford (elle est d'ailleurs renommée M-Sport Ford) et pourra donc suivre le rythme de développement imposé par les écuries d'usine, Toyota, Hyundai et Citroën. Face à lui, Hyundai alignera deux candidats à la couronne mondiale: Thierry Neuville, donc, et Andreas Mikkelsen. Le Germanophone, vice-champion du monde 2013, 2016 et 2017, aura à coeur de renverser le sort, fort des quatre succès et des 55 meilleurs temps en spéciales qui ont fait de lui le pilote le plus rapide en 2017. Le Norvégien, lui, revient à temps plein après une saison en pointillés. N'ayant pas retrouvé de volant après le retrait de VW, il a couru en WRC2 avant de rejoindre Citroën puis Hyundai et de prendre une jolie deuxième place en Allemagne. Chez Toyota, revenu en WRC l'an dernier, on suivra l'adaptation du transfuge de M-Sport, l'Estonien Ott Tänak, troisième l'an dernier. Il évoluera aux côtés des Finlandais Jari-Matti Latvala et Esapekka Lappi, qui dispute sa première saison pleine. La principale interrogation concerne Citroën et sa capacité à continuer d'améliorer la C3 WRC, avec un budget restreint. L'équipe française n'engagera que deux voitures sur l'ensemble de la saison, l'une confiée au Britannique Kris Meeke, l'autre partagée par l'Irlandais Craig Breen et le nonuple champion du monde français Sébastien Loeb. Retraité du WRC fin 2012, l'Alsacien sera de retour pour trois piges très attendues (Mexique, Corse, Catalogne). Ce sera sans Yves Matton car le Hutois, directeur de Citroën Racing depuis 2012, vient d'être embauché par la Fédération internationale de l'automobile (FIA) comme "Directeur des Rallyes". Il est remplacé par l'ingénieur Pierre Budar, ex-responsable de la compétition clients pour la marque aux chevrons. (Belga)

Nos partenaires