Radio-vestiaire en 10 points

05/09/17 à 10:12 - Mise à jour à 10:11

Source: Sportmagazine

Les dix informations de la planète foot qu'il ne fallait pas louper cette semaine.

Radio-vestiaire en 10 points

Jelle Van Damme à l'Antwerp. © BELGA

1 Au piston

Le Felice Time sévit toujours, Zulte Waregem l'a encore constaté samedi. Mais si les Zèbres émergent toujours à la fin, c'est aussi grâce au scouting... physique. Le préparateur carolo Philippe Simonin décortique chaque lundi les chiffres de STATS, le logiciel fourni par la Pro League à tous ses clubs : "On peut y voir les courses, les km, les accélérations, les moyennes et les replacements de nos joueurs... mais aussi de tous les autres joueurs de D1, ça permet de repérer les postes forts et faibles de l'adversaire."

Et donc de pilonner tel flanc ou jouer la profondeur sur l'autre ? Oubliez l'espionnite classique en tribune, la Pro League fournit donc les armes de la traîtrise mutuelle. Car si la Ligue 1 française exploite le même software, elle ne fournit à chaque équipe... que ses propres données.

2 Pose-toi, là

Je garde mon siège.

Je garde mon siège. © BELGA

Si portés sur le bris du matériel adverse lors des déplacements, les fans de l'Antwerp ont un total respect pour celui de leur matricule. Et pour leur popotin.

L'ancienne Tribune 1 démantelée, les supporters du Great Old ont pu acquérir les 2.700 vieux sièges, qui étaient mis en vente avant recyclage. À 69,85 boules pièce, Lucien D'Onofrio pouvait espérer 190.000 euros de rentrées brutes. À 10.000 sesterces près, de quoi rembourser le transfert de Chouchou Jelle.

3 Roger, un muscadet

Suite de bamba pour Roger Vanden Stock : le double jubilaire (75 balais dont, 50 ans de mariage avec Miss Kiki) a été honoré à Monaco pour ses 30 années de pige à la Commission des Compétitions de l'UEFA. En cadeau, notre Roger a reçu deux mini-répliques de la Champions League et de l'Europa League. Gagner la Coupe aux Grandes Oreilles : enfin un rayon où Fiston a dépassé Padre Constant. Même si c'est une postiche en formica pour la commode à chaussures. Et puis, un titre est un titre. Et il n'y a pas de petit champion.

Au même Gala monégasque, la Néerlandaise du Barça Lieke Martens a flanqué CR7 et obtenu le trophée de Meilleure Joueuse Européenne : en 2011-12, la Batave portait les couleurs... du Standard Femina. Une nouvelle erreur d'aiguillage de Duduche, qui venait alors de reprendre Sclessin et ne jurait pourtant que par le foot en jarretelles ?

4 Le Merle est nu

Le fan livre le textile.

Le fan livre le textile. © BELGAIMAGE

Pour leur sortie à Visé dimanche, les gars de Namur ont failli jouer... topless. En déroute financière, les Merles n'ont pas pu payer leur commande chez l'équipementier. Qui, du coup, n'a rien livré.

Par chance, les fans ont cotisé et rassemblé 1.500 euros pour les vareuses, acheminées in extremis avant le match. Au final, les Oies visétoises ont déplumé les Merles 4 bulles à rien. Ça valait bien le coup de se rhabiller.

5 Pas trop vite

N'en déplaise à Altach, Gand est toujours en Coupe d'Europe : les Buffalos sont nominés par l'ECA (Pro-Ligue Européenne) pour leur travail social. Déjà salué l'an passé pour sa Homeless Cup en faveur des sans-abris, le bébé d'Ivan De Witte est cette fois cité pour ses animations dans la ville de Gand (tournois scolaires, académie de danse, ...).

Pour le trophée suprême, La Gantoise est en lice avec Manchester City, l'Inter Milan, Everton, Villarreal et Lyon. De quoi combler le deuil européen de Coach Hein. Même si l'intéressé ne doit surtout pas feuilleter la brochure gantoise devant ses joueurs : parmi les animations saluées, figure le football... de marche adapté aux seniors. Et si, cher Hein, c'était ça, la vraie explication du début de saison : les joueurs sont allés zieuter les valeurs VMA de leurs aînés pour calquer leur rythme de jeu ?

6 À fond les poils

La Panthère Rose...

La Panthère Rose... © BELGA

Poussé dans le dos par le retour de Boeckx, le chouchou à Weiler, Sels chancelle dans son but mauve. Question de talisman sans doute : durant sa période gantoise, Matz portait un caleçon... rose porte-bonheur. Avant de le détruire : "On a reperdu des matches, il ne servait plus à rien."

Pourtant, il était lavé frais chaque lundi : depuis son rejet dans le noyau B du Lierse, Matz lavait lui-même son textile. Et si Boeckx refaisait, lui, pousser sa... barbe porte-bonheur ?

7 Maxi Menu

Louis, de la sauce sur tes frites?

Louis, de la sauce sur tes frites? © BELGA

En visite à Genk-Malines pour bisouter Stuyvenberg, son ex-T2 à Old Trafford, Louis Van Gaal a peut-être trouvé sous son siège... un hamburger goûtu.

Pour promouvoir leur première enseigne à Genk, les fast-foods McDonald's ont diffusé un clip-promo de Thomas Buffel : 50 boîtes de hamburgers avaient été cachées sous les baquets du stade.

Mais fin de soirée, c'est sûrement sa carte rouge stupide qui a plombé la digestion du vieux Toto. Et Louis le Pélican, a-t-il mâchonné la vache folle ?

8 Blanc-bleu-belge

À force d'acheter des Croates ou des Sénégalais à quatre briques, fallait bien que ça arrive. En pénurie chaque semaine de Belges pour remplir sa feuille de match, Gand s'est fait gifler par l'Antwerp, qui lui a proposé les services de... Maxime Biset et Steve Colpaert, deux de ses moult bras cassés croupissant depuis perpète dans le noyau B.

Sale pied de nez de ceux qui, au surplus, leur ont chipé Jelle Van Damme, malgré le joli contrat tout prêt pour lui chez les Buffalos.

Pourtant, Gand, c'était si joli...

Pourtant, Gand, c'était si joli... © BELGA

9 Merci, Papa

Libéré de Davy Roef, Van Holsbeeck tient son troisième gardien docile et silencieux, façon Michaël Cordier, Sébastien Bruzzese et (croyait-on...) Frank Boeckx : le notoire Boy de Jong aka propre fiston du... coach des portiers mauves Max de Jong. "Mais personne ne m'a pistonné" jure le rejeton : "Mon père a juste soufflé mon nom, les scouts sont venus me voir et ont fait leur travail en toute indépendance."

Gaffe quand même, Herman : avec les darons dans le circuit, c'est jamais simple, pas vrai Ratko ? En passe, lui, de signer à Zamalek, Frank Vercauteren a été moins péremptoire : l'ex-Petit Prince du Parc réclamait un staff belge de quatre membres... dont son fils comme kiné. Les pharaons n'ont pas débloqué le budget. Pas donné à tout le monde de pécho trois briques pour un rejeton. Pas vrai, Mile ?

10 À vot' bon coeur

En 2014, les Rats passaient en Coupe par Anderlecht...

En 2014, les Rats passaient en Coupe par Anderlecht... © BELGA

Rétrogradé en 1re Provinciale après la dèche, le RC Malines repart du bon pied. Convaincu d'avoir un grand nombre de sympathisants "dormants" en ville, le club vend ses abonnements... en faisant du porte-à-porte : ça marche, le club en a vendu 320, soit la moitié du total de l'an passé, alors que le club était actif en Nationale.

À l'évidence, la première dégelée de la saison est déjà oubliée : en amical de reprise, le Racing avait pris... 21-0 chez une P2.

PAR ERIK LIBOIS

Nos partenaires