Qui est Slavo Muslin ?

10/06/15 à 09:30 - Mise à jour à 09/06/15 à 17:53

Source: Sportmagazine

On ne sait pas ce que fera le nouveau coach du Standard mais on sait déjà qu'il ne passera pas inaperçu. Voici pourquoi.

Qui est Slavo Muslin ?

Slavo Muslin, le Standard est son 19e employeur en 27 saisons de coaching. © BELGA

Un personnage ! Le nouvel entraîneur du Standard a le label, c'est clair. Les Liégeois ont engagé un dieu belgradois, une légende de l'histoire de l'Etoile Rouge : quatre succès en championnat de Yougoslavie et une finale de la Coupe de l'UEFA comme joueur, trois trophées de champion de Serbie et deux coupes de ce pays comme entraîneur. Le coach Muslin a aussi signé un doublé championnat - coupe en Bulgarie avec le Levski Sofia.

Pour le reste, ce qui marque avant tout dans son parcours, ce sont ces déménagements incessants. Le Standard est son dix-neuvième employeur en 27 saisons. Des C4, comme tout le monde, il en a reçu quelques-uns, dont quatre en Russie. Son expérience à Bordeaux à la tête d'une équipe de malades (Bixente Lizarazu, Zinédine Zidane, Christophe Dugarry et les autres) ne lui laissera pas non plus un grand souvenir. Des journalistes français qui ont suivi là-bas le stage des Diables la semaine dernière ont lâché : " Il n'a laissé aucune trace dans le livre d'histoire des Girondins. "

Côté souvenirs, son passage à Lens n'est pas top non plus. La presse du Nord signale qu'il ne tenait pas son groupe, qu'il avait surpris un joueur à fumer un joint dans le vestiaire et avait à peine bronché. Face à son limogeage lensois, il se défend : " Il y a eu deux jambes cassées et deux genoux en compote dans mon noyau, et mon capitaine a été out six mois. Le président m'a mis dehors en pleurant : -Je suis obligé de faire quelque chose pour réveiller le groupe. La saison d'après, mes cinq blessés rejouaient et Lens a été champion avec Daniel Leclercq. Je n'ai pas eu beaucoup de chance en France. "

Dans la majorité des cas, on entend plutôt parler d'un entraîneur à poigne. Qui exige que son groupe file droit. Lors de son premier passage à Lokeren, il nous avait dit : " Tout va bien ici pour le moment, je sens des ondes sur le groupe, je vais devoir m'employer pour qu'ils restent calmes et ne se prennent pas au sérieux. " Mais aussi : " Dans le travail, je suis difficile et exigeant. J'explique mon mode de fonctionnement en arrivant et je dis que celui qui ne veut pas l'adopter sera mieux dans un autre club. Je peux être... je ne dirais pas violent mais colérique quand quelque chose ne me plaît pas. "

Par Pierre Danvoye

Retrouvez l'intégralité de l'article consacré à Slavo Muslin dans votre Sport/Foot Magazine

Nos partenaires