Qui est le buteur le plus efficace du championnat ?

09/05/17 à 12:12 - Mise à jour à 18:03

Lukasz Teodorczyk est, comme on le sait, le meilleur buteur de notre championnat, avec, pour l'instant, 20 réalisations. Mais est-il pour autant celui qui compte le meilleur ratio temps de jeu/buts marqués ?

Qui est le buteur le plus efficace du championnat ?

© BELGAIMAGE

Même si le grand Polonais n'a pas encore marqué une seule fois lors de ces Play-Offs, il reste néanmoins en tête du classement des buteurs, avec 20 "roses" plantées, devant Henry avec 18 réalisations, Vossen et Sa suivent avec 16. Paradoxalement, l'attaquant de 25 ans fut très prolifique pour son équipe quand celle-ci "tournait" moins bien. Pendant presque deux mois (de fin septembre jusque fin novembre), il était le seul Anderlechtois (avec Tielemans, mais deux pénaltys) à avoir trouvé le chemin des filets. Aujourd'hui, les belles performances des Mauves en Play-Offs ne sont plus nécessairement dues au talent de buteur de Teodorczyk (même s'il se démène corps et âme pour son équipe, défensivement et en déviation, par exemple), mais à une organisation défensive presque sans faille (seulement 2 buts encaissés en 7 matchs) et au nombre de buteurs différents qui ont pris le relais du Polonais, comme Tielemans ou Chipciu, par exemple.

Mais Lukasz Teodorczyk est-il pour autant le buteur le plus prolifique du championnant en termes de ratio temps de jeu/buts marqués ?

Le plus efficace n'est peut-être pas celui qu'on croit

Si on se penche sur les statistiques officielles, on se rend compte que c'est en fait le Gantois Yaya Kubo qui est le joueur le plus efficace de l'élite, avec 8 buts marqués en 12 rencontres disputées, soit en moyenne 0,67 but par match. En 2e position, on retrouve l'attaquant du Standard, Orlando Sa, avec 16 buts en 27 matchs, soit une moyenne de 0,59 but par match. Ce n'est qu'en 3e position que se classe Lukasz Teodorczyk, qui, avec ses 20 buts en 36 rencontres, affiche quand même une belle moyenne de 0,56 but inscrits par rencontre.

Juste derrière le Polonais, le Brugeois José Izquierdo, qui a manqué 10 matchs cette saison avec Bruges, affiche une moyenne de 0,54 but inscrit par matchs (il en compte 14 en 26 matchs). L'excellent Henry Onyekuru d'Eupen, déjà auteur de 6 buts dans ces Play-Offs II et actuel 2e meilleur buteur du championnat avec 18 réalisations en 35 matchs, affiche une moyenne de 0,51 but par rencontre disputée. Vient ensuite Nikolaos Karelis, l'attaquant grec de Genk, malheureusement blessé de longue date, dont la moyenne est de 0,5 but par match (9 buts en 18 matchs).

Jelle Vossen, auteur de 16 buts en 36 matchs et Ishak Belfodil, 14 buts en 32 matchs affichent quant à eux une moyenne de 0,44 but par match, tandis que Landry Dimata, avec ses 12 buts en 29 matchs, atteint la moyenne de 0,41 "rose" par rencontre jouée.

Pour compléter ce "Top 10", Idriss Saadi, de Courtrai (avec 14 buts en 35 matchs), et Jérémy Perbet, de Gand (avec 10 buts en 25 matchs) sont à égalité, et ont en moyenne inscrit 0,4 but par match.

Nos partenaires