Quel avenir pour Riga à Sclessin ?

07/05/15 à 09:00 - Mise à jour à 05/05/15 à 18:05

Source: Sportmagazine

Le coach du Standard peut-il espérer entamer la saison prochaine sur le banc des Rouches ?

Quel avenir pour Riga à Sclessin ?

José Riga, ici avec Mehdi Carcela, sera-t-il encore en poste au Standard la saison prochaine ? © BELGA

José Riga devrait terminer les play-offs, à moins d'une révolution (et on sait qu'à Sclessin, on s'en est fait une spécialité et que la vérité d'un match n'est pas celle du suivant). Mais quid pour 2015-2016 ? Son annonce avant Bruges prouve qu'il a compris qu'il ne sera plus l'entraîneur du Standard la saison prochaine. Il a voulu prendre les devants. Et son plaidoyer d'après-match montre qu'il est déjà dans la défense d'un bilan et d'un style de jeu tout en sachant bien que cela ne devrait pas modifier les plans de la direction (ni l'approche des supporters à son égard).

Idéalement, la direction aurait voulu bâtir une équipe avec Riga à sa tête. Lui-même rêve de pouvoir prouver ses compétences aux commandes d'une équipe du top sur deux ans. Mais la direction était également consciente de l'impopularité du licenciement de Vukomanovic et de la nomination de Riga et qu'elle n'avait pas le droit à l'erreur. Or, les résultats des play-offs et la vindicte populaire croissante ne lui laissent pas le choix. Il faudrait que Riga signe quasiment un parcours sans faute pour être reconduit.

Cependant, Riga ne doit pas servir de bouc émissaire. Il est loin d'être le seul responsable. Il aurait voulu étoffer son staff puisqu'au départ, il était prévu que Vukomanovic reste et que le Serbe a finalement décidé de partir, mais sa demande n'a pas été rencontrée.

Les dirigeants sont également confrontés à leur campagne de transfert. Le noyau du Standard n'est pas assez équilibré. Le mercato estival est un fiasco sans nom. Mais ni Lawarée, ni Venanzi n'étaient présents à l'époque. Ils n'ont pu boucler que le mercato hivernal, réussi puisque Scholz et Ezekiel prestent. Toujours est-il que pour la saison prochaine, ils devront faire une grande lessive, renforcer l'équipe tout en espérant que les leaders actuels ne partent pas. On sait pourtant que garder Ezequiel est compliqué et on voit mal Geoffrey Mujangi-Bia continuer à jouer dans un stade qui ne l'aime pas.

Par Stéphane Vande Velde

Retrouvez l'intégralité de l'article consacré au Standard et à José Riga dans votre Sport/Foot Magazine

Nos partenaires